Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

128 Billets

3 Éditions

Billet de blog 9 janv. 2022

Remplaçants à l'Education Nationale : le prix du mépris

La crise du Covid aura eu cette vertu de rendre manifeste aux yeux de tous le mépris de leur institution auquel sont soumis les enseignants depuis des années. Mais les derniers développements dépassent ce que l'on pouvait imaginer. Que le Ministre soit aux abois, certes, mais ça....

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qui fréquente les réseaux sociaux et est enseignant voit passer des posts hallucinants : enseignants cas-contact intra-familiaux sommés par leurs inspecteurs de venir enseigner, enseignants cas-Covid sommés de faire du distanciel alors que malades,... - tout cela qui s'ajoute aux masques-slip, au fait que la classe peut bien pulluler d'élèves malades tombant les uns après les autres, l'enseignant, lui, n'est jamais cas-contact ( magie sans doute du masque-slip devenu cape d'invulnérabilité....).

Mais il est certains posts qui pourraient faire vomir qui a pourtant le coeur bien accroché depuis de nombreuses années. Parce que les informations circulent entre enseignants – et ils sont 830 000 devant élèves. Même retraités, ils restent de la grande maison..., partagent encore avec leurs anciens collègues...

27,44 euros de l'heure

Et ne voilà-t-il pas que l'un des jeunes retraités de l'Education Nationale a partagé la lettre qu'il a reçue, avec la précision qui tue : « Je vous précise que l'heure d'enseignement sera rémunérée au taux horaire de 27,44 euros ». Bruts. L'heure d'enseignement ! Comme si une heure d'enseignement ne supposait pas préparation du cours ! Si on ne décompte qu'une demi-heure de préparation pour une heure de cours, le tarif de l'heure de cours tombe à 18 euros bruts et 9 euros pour la demi-heure de préparation. Si on compte une heure de préparation, le tarif tombe à 13, 50 euros l'heure de cours en présence des élèves! Bruts !

Une recherche rapide du tarif horaire pour du baby-sitting amène à ce tarif : « niveau 1baby-sitter, 10,13 € brut/heure : surveiller occasionnellement un ou plusieurs enfants de plus de 3 ans ». Et il ne s'agit que de surveiller des enfants ! Et pas 30 d'un coup...

C'est dans l'académie d'Amiens que le Recteur, Raphaël Muller, crache ainsi son mépris à la face des enseignants. 27, 44 euros. Le prix du mépris !

lettre envoyé à un jeune retraité de l'Education Nationale


Bac + 2

Mais l'académie de Paris n'est pas en reste, elle qui cherche sur Pôle Emploi n'importe qui qui serait détenteur d'un bac +2 quand les enseignants sont recrutés actuellement à Bac + 5 avec l'obtention d'un concours à la fin de ces 5 ans d'études.

Plus de chirurgien ? Vous êtes infirmière : postulez. Plus de pilote dans l'avion : stewarts, hôtesses de l'air, postulez !


La politique du ruissellement...du mépris

Le mépris dans l'Education Nationale ruisselle, du Ministre qui cherche moins à protéger les enseignants qu'à leur trouver des remplaçants aux recteurs, IEN, inspecteurs, certains personnels de direction, en suivant la chaîne hiérarchique, jusqu'au crachat sur les enseignants : vous n'avez aucune valeur professionnelle, puisque vous pouvez être remplacés par le moindre clampin à peine diplômé qui traversera la rue ; vous valez 27, 44 de l'heure, feignasses qui ne faites rien en dehors de vos heures de présence en classe, ne préparez rien, ne corrigez rien ! Anne -Sophie Lapix, Laurent Delahousse ou Gilles Bouleau n'ont qu'à frémir... : même en multipliant par dix le tarif-horaire des enseignants, avec leur demi-heure « en scène », ils ne vont pas toucher gros si leurs salaires sont alignés sur le concept « une heure de présence face public = une heure-payée.

Le prix du mépris.
Il se paiera. Les enseignants sont 830 000 face aux élèves. 830 000. Une force du nombre dont ils vont peut-être enfin finir par se rendre compte.
A la mémoire de Christine Renon, de Jean Willot et de tant d'autres...
A Samuel Paty

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener