J'ai consulté une voyante

etoile.gif

Il parait qu'un tiers des français a déjà consulté une voyante, ce chiffre est étonnant car c'est un sujet dont on parle finalement peu, sauf parfois dans les émissions chocs à la télévision, pour dénoncer les dérives de cette profession dont les contours sont quand même très flous. 

J'ai grandi dans un environnement cartésien, où consulter une voyante n'est pas vraiment au programme, c'est le moins que l'on puisse dire. Croire en Dieu oui, mais croire en l'existence de dons de voyance, c'était de l'ordre du délire. Bref, donc, pas vraiment un milieu propice pour me laisser aller à consulter une voyante. 

Je ne suis pas du style à lire mon horoscope, encore moins à m'intéresser aux compatibilités amoureuses comme certaines filles pour qui l'astrologie est une science aussi reconnue que la physique ou la chimie mais ma curiosité est forte, j'aime faire certaines expériences, me faire une idée par moi même. J'ai dans mon entourage des personnes qui croient dur comme fer à la voyance, qui consultent souvent, j'ai eu envie de tester aussi...

Me voilà partie pour un petit tour sur internet, à la recherche d'une voyante. Je suis effarée par le nombre de sites dans le domaine. Quand on tape dans google le mot voyance, c'est 12 000 000 résultats (environ), c'est abyssal, tout simplement... Et les déclinaisons sont nombreuses : voyance gratuite, voyance gratuite amour, voyance gratuite immédiate et j'en passe et des meilleures du style voyance islam, voyance sans cb, voyante virtuelle. Tout un programme... Les sites de voyance sont en général très kitschs, bloqués dans les années 80 ou alors super vendeurs sur le plan commercial du style "la meilleure voyante". J'ai découvert que l'on peut consulter une voyante par téléphone, sans rendez-vous, sans même avoir besoin de sa carte bancaire : c'est la voyance sans CB. Pour ceux qui ont connu le minitel, ça m'a fait penser aux services de minitel rose des années 80, ULLA, je ne sais pas pourquoi... Sans doute le petit côté années 80 de tous ces marchands de rêve en ligne.

On peut donc interroger une voyante à distance, sur un simple appel. Et moi qui imaginais encore les voyantes dans leur poussiéreuse roulotte, boule de cristal et tarots de Marseille en main... J'étais bien loin du compte ! J'ai même vu des offres de voyance par SMS et là, c'est tout de même le pompon !

Lassée, incapable de choisir parmi tous ces sites tous plus racoleurs les uns que les autres, j'ai fini par faire fonctionner le bouche à oreille pour trouver une vraie voyante (enfin, plutôt une personne qui pouvait coller avec la représentation que j'avais d'une vraie voyante). 

Rendez-vous pris (par téléphone), je me présente donc à son "cabinet" quelques jours plus tard. Elle est plus âgée que je le pensais, une petite dame fluette, une gentille petite mamie toute douce. Elle me fait entrer tout de suite dans son bureau, pas de boule de cristal, pas de tentures rouges, pas de décorations new-age ni de tentures indiennes, ni d'encens. Rapidement installée, elle me demande de lui donner 3 numéros et commence sa petite cuisine avec ses cartes, un Tarot.

La séance dure une demie heure environ et elle enchaîne les révélations, en démarrant sur le passé : mes grands-parents. Elle me donne un prénom, plutôt le surnom, celui de ma grand-mère (comment peut-elle savoir ?). Je reste comme deux ronds de frites. Ensuite, elle évoque des éléments du présent, je fais des liens rapidement. Pour ce qui concerne l'avenir, elle me prédit un changement dans le travail (je cherche à partir de mon job actuel), un déménagement (mon mari veut partir à la campagne, moi non). Elle me parle de ma relation amoureuse, de mes enfants, de ce qui se profile pour les semaines à venir. C'est assez bluffant je dois dire...

J'ai envie de rester plus longtemps, je suis sous le charme, j'ai soudain envie de parler de moi (zut ce n'est pas une psy), de confier mes culpabilités, mes regrets (pas un prêtre non plus, je ne suis pas en confession !). C'est le moment de laisser la place. Voilà, je suis plus légère de 50 euros et je me sens formidablement bien, sans savoir vraiment pourquoi tout de même...

Cette expérience est particulière. Je ne regrette pas, loin de là. Maintenant, j'attends que les choses se réalisent... Vais-je inconsciemment tout faire pour que les événements et les changements à venir collent avec ce qui m'a été prédit ? 

L'article de wikipedia sur le commerce de la voyance par téléphone : http://shorttt.com/oKvzbV. On y apprend notamment que 201% des femmes en France ont déjà au moins une fois rencontré une voyante.

Le site de l'INAD, institut national des arts divinatoires qui lance une campagne pour dénoncer les dérives de la voyance à distance et rassembler dans une action en justice les consommateurs abusés : http://shorttt.com/H6v6wq .

Un article du célèbre magazine psychologies sur la voyance http://shorttt.com/2wjcrA . Cet article soulève d'intéressantes questions sur les racines de notre besoin de consulter une voyante.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.