Pérou / Colloque au Sénat Français sur la lutte "CONGA NO VA !!"

Le samedi 9 mai 2015 dernier, Ollanta Humala a envoyé 2000 militaires de l’armée de terre et de la marine pour s’ajouter au 3000 policier à Islay (département de Arequipa) a fin de réprimer à sang et feu la population du sud de Pérou qui depuis le 23 mars 2015 se mobilisent et luttent contre transnational norteamericana Southern Peru Copper Corporation, extractiviste minière. Elle est associée au Groupo Mexico.Les paysans d’ Islay s’opposent au projet minier de “Tia Maria” parce que celui-ci détruira la fertilité de terres avec les déchets du traitement pour l’extraction des minerais.  Ce conflit, fait partie de la lutte des populations de sites d’extraction minière tel que celui de Conga.Ce thème sera traité dans le colloque qui sera réalisé le vendredi 22 mai au Sénat français de 9H à 18H salle Monnerville, 15 rue de Vaugirard 75006. Vois ci-dessous en attache l’invitation et le programme, ainsi que les modalités pour s’inscrire avant le mardi 19 mai pour y participer.

perou15042015.jpg

Le samedi 9 mai 2015 dernier, Ollanta Humala a envoyé 2000 militaires de l’armée de terre et de la marine pour s’ajouter au 3000 policier à Islay (département de Arequipa) a fin de réprimer à sang et feu la population du sud de Pérou qui depuis le 23 mars 2015 se mobilisent et luttent contre transnational norteamericana Southern Peru Copper Corporation, extractiviste minière. Elle est associée au Groupo Mexico.

Les paysans d’ Islay s’opposent au projet minier de “Tia Maria” parce que celui-ci détruira la fertilité de terres avec les déchets du traitement pour l’extraction des minerais.  Ce conflit, fait partie de la lutte des populations de sites d’extraction minière tel que celui de Conga.

Ce thème sera traité dans le colloque qui sera réalisé le vendredi 22 mai au Sénat français de 9H à 18H salle Monnerville, 15 rue de Vaugirard 75006. Vois ci-dessous en attache l’invitation et le programme, ainsi que les modalités pour s’inscrire avant le mardi 19 mai pour y participer.


 

CONGA NO VA ! droits environnementaux et humains au Pérou:

Quelles perspectives? Quelles solidarités?

 conga.jpg

Chers amis,

Le Comité de Solidarité avec Cajamarca travaille depuis plus de trois ans à sensibiliser l'opinion publique française, diffuser les informations et organiser le soutien unitaire à la population de Cajamarca et aux membres des Rondes Paysannes en lutte contre le projet Conga de l'entreprise minière Yanacocha (Multinationale Newmont - Buenanventura - Banque Mondiale).

A la veille de la COP21 qui se tiendra en décembre prochain à Paris, alors que les conflits sociaux-environnementaux s'intensifient sur tout le territoire péruvien, cette lutte emblématique acquiert une dimension internationale et met en lumière les contradictions entre discours et réalités.

En août dernier, notre Comité était présent à Cajamarca et a participé à la première Rencontre Internationale des Gardiens des Lacs ainsi qu'à la marche unitaire de solidarité vers la maison de Maxima Acuna et la lagune El Perol, en présence de la Sénatrice Laurence Cohen.

Lors de la conférence de presse rendant compte de cet évènement au Parlement péruvien le 8 août 2014, Laurence Cohen a lancé l'initiative d'un colloque au Sénat Français avec la participation de représentants péruviens de cette lutte.

A un moment où la situation sociale et politique s'aggrave au Pérou, avec une multiplication de violations des droits humains et environnementaux, ce colloque prend toute son importance.

Nous invitons toutes les associations et organisations sociales et démocratiques à manifester leur solidarité en participant activement au colloque et à sa diffusion (invitation et programme en attache).

Pour approfondir : 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.