Indice de réparabilité

L'indice de réparabilité des produits manufacturés entre en vigueur à compter de ce premier janvier 2021. Sur le modèle de l’étiquette énergie, cet indice donnera aux consommateurs une information sur la réparabilité des produits électriques et électroniques. Les premiers concernés sont les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs, les lave-linge et les tondeuses à gazon.

https://www.quechoisir.org/utils/recherche/?keyword=indice+de+reparabilite

https://www.startpage.com/av/proxy-image?piurl=https%3A%2F%2Fencrypted-tbn0.gstatic.com%2Fimages%3Fq%3Dtbn%3AANd9GcRpC-F2ehQc3XwIkciDYNgr_ydDn0bRcrvpVuooiJBfFa7SC16P%26s&sp=1609518076T4c863e587b91191f5a6153fb256a265949e43ebfe00a86f13504b4d2dbe2b047

 

 

Prolonger :

ADEME

Réparation

Mis à jour le 14/10/2020

La réparation participe à l'économie circulaire en contribuant au prolongement de la durée de vie des produits et des équipements.

(...)

La Loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire publiée le 10 février 2020 a inscrit la réparation comme une priorité. Elle consacre 10 articles sur la réparation. Une des mesures phare de cette Loi prévoit notamment d’afficher à partir du 1er janvier 2021 un indice de réparabilité sur les équipements électriques et électroniques afin de permettre au consommateur de savoir si son produit est réparable, difficilement réparable ou non réparable.

 

Obsolescence

Qu'est ce que l'indice de réparabilité, désormais obligatoire pour certains produits ?

Par Margaux Lacroux 1 janvier 2021 à 08:07

Orné d’une clé et d’un écrou, il s’accompagnera d’une note sur dix. Proche du modèle de l’étiquette énergie, sa couleur variera du rouge vif au vert foncé. C’est l'«indice de réparabilité». Il est désormais obligatoire de l’afficher sur certains équipements électriques. Cette mesure, destinée à tordre le cou à l’obsolescence programmée, fait partie de la loi anti-gaspillage pour l’économie circulaire du 10 février. Des ONG telles que Halte à l’obsolescence programmée (HOP), les Amis de la Terre ainsi que l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ou encore le groupe Fnac Darty ont ensuite planché pour concrétiser le procédé. Alors que seulement 40 % des pannes des produits électriques et électroniques donnent lieu à une réparation, l’objectif est d’atteindre un taux de 60%. Allonger la durée de vie des produits permettrait ainsi de réduire les coûts pour les ménages et l’environnement. Réparer plutôt que remplacer évite de puiser inutilement dans les ressources de la planète et d’accumuler les déchets électroniques.

 

 

Prochains événements organisés ou soutenus par l'ADEME

Assises Européennes de la Transition Energétique

12 - 14 janvier 2021 Digital

Projet Prospective Énergies Ressources

15 janvier 2021 Webinaire en ligne

Transition écologique, facteur de développement de l’entreprise

19 janvier 2021 100% numérique

Options et modèles d’affaires pour les parcs éoliens terrestres en fin de contrat d’achat

20 janvier 2021 Webinaire

Pour des métropoles résilientes

21 - 22 janvier 2021 Digital

Les Rencontres de la Bioéconomie Durable

28 - 29 janvier 2021 Evénement digital

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.