Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

234 Billets

2 Éditions

Lien 1 sept. 2020

Erdogan, économie fragile et nationalisme va-t-en guerre

Jusqu'où ira l'escalade entre la Turquie et la Grèce en Méditerranée orientale ? La Turquie a-t-elle les moyens des rêves d'extension d’Erdogan ? Comment cette crise met-elle l’Union Européenne au défi ? Au-delà du tonitruantisme, le comportement internationalement illicite d'Erdogan soulève la question du " crime contre la paix " et du " crime d'agression ".

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-des-matins/les-reves-de-calife-derdogan-fantasme-ou-realite

Le droit international propose de nombreux instruments et voies de recours pour la résolution pacifique des différents entre Etats.

Cour internationale de Justice :

Actuellement : Revendication territoriale, insulaire et maritime du Guatemala (Guatemala/Belize)

Cour pénale internationale :

Crime d'agression - ​Ratification des amendements - ICC - CPI

Sur Médiapart a/s du "crime contre la paix " :  

Poutine et Medvedev vers un nouveau Nuremberg ?

Tribunal international du droit de la mer

La Turquie n'a pas signé ni ratifié la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Comme les USA, la Russie, la Syrie et Israël (état des ratifications)

Contexte :

L'avocate turque Ebru Timtik meurt en prison d'une grève de la faim.

Ebru Timtik, condamnée à plus de 13 ans de prison, faisait une grève de la faim pour demander un procès équitable. Elle avait déclaré aller au bout «même si elle devait entraîner leur mort». «En Turquie, on tue les avocats en prison» a dit Me Martin Pradel ; mais la violence institutionnelle, qui fait…

La diplomatie à l’estomac

La Chine à Hongkong, les tensions en mer Egée entre la Turquie et deux Etats membres de l’UE, le soulèvement de la population en Biéolorussie à ses frontières… Les crises de l’été posent la question d’une diplomatie européenne.

Turquie: Recep Tayyip Erdogan met en danger son économie fragile

L’offensive turque en Syrie pourrait avoir de lourdes conséquences sur les activités dans un pays qui sort juste d’une période de récession

Pourquoi Erdogan ne pourra pas invoquer l'article 5 de l'OTAN

L'attaque du nord de la Syrie par la Turquie est un crime d'agression selon le droit pénal international et l'article 5 ne prévoit la solidarité des membres de l'OTAN qu'en cas où l'un d'entre eux est agressé. Or, en l'espèce, c'est la Turquie l'agresseur. Le traité de l'Atlantique nord ne s'applique…

L'Allemagne condamne la violation du droit international par la Turquie

"L'offensive turque dans le nord de la Syrie viole le droit international". Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a condamné l'agression turque sur la chaîne de télévision ZDF "Nous ne pensons pas qu'une attaque contre des unités kurdes ou une milice kurde est légitime au regard du…

L'ingrate fonction de ministre chargé des affaires européennes

Les affaires européennes ont été régulièrement été considérées comme un portefeuille sans importance, secondaire, tout juste bon à accueillir les jeunes loups qu'il faut tester ou les vieux amis qu'il faut recaser.

Rivalités et convergences géopolitiques dans un pays en plein chaos

Englué dans la guerre civile, le théâtre libyen s’internationalise avec la prolifération des mercenaires, dont le rôle dépasse très largement celui de simples forces d’appoint (lire « Un afflux historique de mercenaires »). La Russie et la Turquie semblent s’opposer, chacune apportant son soutien à un camp différent. Pourtant, elles jouent la même partition et rêvent de se partager les dépouilles d’une Libye fracturée.

Libye, le terrain de jeu russo-turc

Un afflux historique de mercenaires

Le conflit ukrainien est un laboratoire du terrorisme d'extrême droite

Depuis 2014, des milliers de suprémacistes blancs étrangers utilisent ce combat comme un prélude à la guerre globale pour la défense de la «race blanche». Slate Par Antoine Hasday, Maxime Macé et Pierre Plottu — 25 juin 2020

Jusqu’où ira l’islamo-nationalisme d’Erdogan ?

Kastellórizo

Sur la carte Open Street Map

Plateau continental (droit)

Zone économique exclusive (ZEE)

Carte de la ZEE de l'Union européenne
 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran