La dérive de la police débute en 1995

La réforme des corps et carrières en 1995 annonçait la dérive actuelle. Claude Guéant a démontré que la police ne manquait pas d'argent liquide. L'actualité souligne la nécessité d'externaliser la formation théorique des policiers aux universités de sciences humaines (droit, sciences sociales et politiques) et faire commencer tout le monde par la base et la police de proximité.

https://www.liberation.fr/france-archive/1995/09/02/polices-en-tenue-et-en-civil-fusionnent-cette-reforme-des-corps-est-jugee-insuffisante-par-la-plupar_145225

Une idée serait aussi de rendre à la police son apparence de corps civil de l'Etat et de supprimer le plagiat des uniformes de la gendarmerie. Il n'y a rien de pire qu'un civil qui se prend pour un militaire. Cette confusion est propice au discours guerrier et à la transformation de la société en champ de bataille permanent où tout devient prétexte à la violence institutionnelle.

 

prolonger :

Frais d'enquête: 34 millions d'euros pour le cabinet du patron de la police en dix ans

Entre 2002 et 2012, le cabinet du directeur général de la police nationale a reçu au total 34 millions d'euros en liquide, prélevés sur les frais d’enquête des policiers. Employés de façon « totalement discrétionnaire » et sans aucun justificatif, dénonce la Cour des comptes.

voir ég. Claude Guéant frais police

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.