Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

229 Billets

2 Éditions

Lien 2 févr. 2021

Propriété privée : mystification juridique et justification de la répression

Deux articles de Médiapart sur la propriété, le vol, la violence institutionnelle.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/020221/imaginaire-proprietaire-et-societe-securitaire?onglet=full

Imaginaire propriétaire et société sécuritaire

2 février 2021 Par Joseph Confavreux

En braquant son regard sur les braqueurs, les voleurs, les gendarmes, mais aussi et surtout les volés, Arnaud-Dominique Houte fait effraction dans l’histoire de la France contemporaine pour saisir les évolutions de son rapport à la propriété.

Le philosophe Pierre Crétois veut sortir la propriété privée des droits fondamentaux

29 décembre 2020 Par Romaric Godin

Dans son livre La Part commune, le philosophe Pierre Crétois entreprend une critique radicale de la propriété privée et de ses fondements. Pour lui, la propriété est un droit secondaire au service d’autres droits, plus fondamentaux.

Le commentaire du vol évite souvent et étonnamment de traiter son aspect le plus important ; celui des détournements de biens et de fonds publics par celles et ceux qui ont reçu - après l'avoir sollicité - mandat de les gérer. Les mêmes se rendent d'ailleurs les complices des fraudes fiscales colossales par leur étonnante mansuétude persistante.

La gabegie est telle que des organes de presse conservateurs le dénoncent. Par ex. :

Voir aussi :

Reste à écrire une histoire du vol organisé par les " propriétaires " - et leur domesticité publique - au préjudice de l'intérêt général. Une tradition qui dure depuis le scandale de la vente des biens nationaux. Ce qui se poursuit aujourd'hui à travers les privatisations des biens publics et la déresponsabilisation des comptables publics :

Il y a d'ailleurs une mystification juridique à consacrer la propriété comme un droit de l'homme puisque personne ne naît propriétaire mais le devient (que ce soit par le travail ou l'héritage), à la différence de la dignité consubstantielle à la personne dès sa naissance et principe matriciel de tous les droits humains.

L'article consacré à Arnaud-Dominique Houte précise :

  • " Elle trouve ses fondements dans la seconde moitié du XVIIIe siècle lorsque, notamment à Londres, la tolérance vis-à-vis des petits maraudages diminue en même temps que se reconfigurent les logiques sécuritaires et que se déploie une « criminalisation accrue des atteintes à la propriété ». "

Ne serait-il pas plus juste de parler du mouvement des enclosure ? C'est-à-dire l'appropriation des biens communs par ceux qui revendiquent aujourd'hui le respect de la propriété ?

Ce qui s'est traduit pareillement en France au travers de l'interdiction et la pénalisation des usages sur les communs comme l'illustre d'ailleurs l'article qui cite par exemple la criminalisation du glanage, de l' affouage, de la cueillette, du ramassage,....

Cette tendance patrimonialiste est consacrée dramatiquement jusqu'à l'absurde aujourd'hui dans la poursuite de personnes ramassant des objets abandonnées - donc sans propriétaire - dans les poubelles et se trouvant en état de nécessité : En correctionnelle pour se nourrir dans une poubelle

La violence collective puis institutionnelle est apparue avec la propriété au Néolithique : Par les armes - Le jour où l'homme inventa la guerre

également :

La violence collective apparaît au Néolithique avec la propriété

Plusieurs sites archéologiques - des fosses communes de personnes abattues par flèches ou haches en pierre polie - signalent la violence collective au Néolithique avec la sédentarisation et l'appropriation des biens communs (agriculture, élevage). Cet héritage de la prééminence de l'autorité sur la solidarité…

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission, reportage aux portes de l’Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/11)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI