Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

236 Billets

2 Éditions

Lien 2 août 2021

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Afghanistan : l'OTAN et Obama complètement à côté de la plaque

Le mouvement Taliban est un régime alternatif proche des terroristes mais dont l'OTAN et Barack Obama ont été incapables d'analyser les caractéristiques ; d'où l'échec de leur stratégie et la nécessité de se retirer. Explication de l'échec américain - "une si prévisible défaite " - et de l'alternative qu'elle crée avec la Chine, l'Iran, le Pakistan, la Russie, la Turquie.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-des-matins/afghanistan-possible-victoire-des-talibans-defaite-certaine-de-lotan-avec-gilles-dorronsoro-et-elie

Après deux décennies de guerre, les Etats-Unis se retrouvent devant les débris de l’opération “ Enduring Freedom ”, dont le coût financier mirobolant rivalise avec un bilan humain scandaleux. En même temps, la recrudescence des assassinats politiques et l'offensive talibane ont contribué à l'augmentation inquiétante des victimes civiles, comme le pointe le dernier rapport de l'UNAMA. 

Comment interpréter le départ à bas bruit de la coalition internationale ? Les Talibans sont-ils aujourd'hui les seuls intendants crédibles au pouvoir afghan ? Pour en discuter avec nous, Gilles Dorronsoro, professeur de sciences politiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur de “Le gouvernement transnational de l’Afghanistan. Une si prévisible défaite” en 2021, et Elie Tenenbaum, directeur du centre des études de sécurité à l’IFRI. Il a publié en avril 2021 avec Marc Hecker “ La guerre de vingt ans: djihadisme et contre-terrorisme au 21ème siècle ”.

Prolonger :

Wikipédia : Programme afghan

Le « programme afghan » (The Afghan program) est le nom souvent donné dans la littérature1 à l'opération secrète de la CIA qui consistait à armer les moudjahidines afghans opposés au gouvernement communiste afghan, ce dernier étant soutenu par l'URSS. Cette opération, dont le nom de code semble avoir été « Operation Cyclone »2,3,4,5, fut lancée par le président Jimmy Carter le 3 juillet 1979 et ne s'arrêta qu'au 1er janvier 1992 sous l'administration George H. W. Bush6

« Ligne Durand » : plaie ouverte au cœur des tensions afghano-pakistanaises

Les affrontements à la frontière afghano-pakistanaise ravive les tensions d'un différend frontalier qui entretient la conflictualité entre les deux pays depuis des décennies que cristallisent les 2.400km de la « ligne Durand ». Une frontière dont le nom renvoie au colonel britannique, Henry Mortimer Durand, qui, en 1893, fit le tracé séparant l’empire des Indes du voisin afghan.

Si cette démarcation reste intangible pour le Pakistan, l’Afghanistan, lui, refuse de la reconnaître, revendiquant une emprise sur l’ensemble du territoire pachtoune situé de part et d’autre de cette frontière.

En conséquence, ce territoire a longtemps été le lit de trafics, de conflits multiples, mais aussi le lieu d’émergence, bien sûr, du djihad global d’Al Qaeda. En effet, ce n’est pas un hasard si, dans les années 1980, Oussama Ben Ladden décide d’implanter sa base (Al Qaeda) dans cette région frontalière.

Comment ce différend frontalier a-t-il entretenu la violence dans la région ? Et dans quelle mesure la Ligne Durand est-elle responsable de l’échec des politiques de lutte contre le terrorisme islamiste ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel