Brexit : les entreprises de la finance quittent Londres pour Dublin

Londres présente ce mercredi son premier budget post-Brexit. Parmi les conséquences, la perte d’attractivité de la capitale britannique pour les entreprises de la finance qui se sont délocalisées notamment à Dublin. Courtage, banques, gestion de patrimoine ont quitté Londres depuis le référendum de 2016, 36 de ces entreprises ont déménagé à Dublin.

https://www.rfi.fr/fr/europe/20210303-brexit-les-entreprises-de-la-finance-quittent-londres-pour-dublin

C’est plus que Luxembourg, Paris ou encore Francfort, siège de la Banque centrale européenne, selon le cabinet d’audit EY (Ernst & Young), qui interroge régulièrement quelques 200 entreprises du secteur.

Barclays, Bank of America ou encore Revolut sont parmi les grands noms qui ont déménagé tout ou partie de leurs emplois en Irlande. Pas encore établie comme un « hub » des bourses internationales, la première ville d’Irlande entend devenir un centre de la fintech, la technologie de la finance.

Seule capitale anglophone de l’UE, multiculturelle, Dublin compte sur son statut de cœur européen de la tech : Google, Facebook, Twitter y ont déjà leur siège depuis plus de dix ans. Le dernier des GAFA, Amazon, vient tout juste de s’implanter, créant un réseau de 8000 emplois. Là encore pour contourner les tracas administratifs liés au Brexit.

 

Prolonger :

Bloomberg

Business

Dublin is Top Brexit Relocation Spot for Finance Firms, EY Finds By Tom Metcalf

Dublin is the favorite destination for finance firms moving jobs into the European Union after Brexit, according to a study by consultancy EY.

Three dozen financial services firms are considering moving some U.K. operations to the Irish capital, or have already done so, the review found. Luxembourg is second, attracting 29 companies in total, followed by Frankfurt, which has drawn 23. Twenty businesses are moving business to Paris, according to EY’s survey of public statements by 222 firms through February.

Finance firms have announced that about 7,600 jobs will move from the U.K. to the bloc -- an increase of about 100 since EY’s last tracker, published in October. Almost 1.3 trillion pounds ($1.8 trillion) of assets have also moved, up about 100 billion pounds. (...)

 

EY

1 Oct 2020 London, GB

EY Financial Services Brexit Tracker: Financial Services Firms continue moving staff ahead of Brexit deadline, with total jobs relocating from London to Europe now over 7,500

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.