La propagande de LREM assurée par la renaissance d'une intelligentsia

Jean Michel Blanquer accuse l'université d'être un creuset "islamo gauchiste". La presse très friande de cette provocation n'a pas relayé la dénégation de Frédérique Vidal sur Public-Sénat. Le Monde publie la tribune d'une centaine d'universitaires illustre la notion d'intelligentsia en opposition à celle de l'intellectuel.

https://manifestedes90.wixsite.com/monsite

Intelligentsia : Au XXIe siècle, le terme correspond à l'élite intellectuelle de la nation reconnue et proche du pouvoir. Elle dirige le champ scientifique, littéraire, artistique et dispose le plus souvent d'un relais médiatique important.

Intellectuel : Contrairement à « l’intellectuel universel », autrefois un simple écrivain qui a un avis sur tout, « l’intellectuel spécifique » s’immisce dans des secteurs déterminés: il se politise là où il dispose de savoirs spécifiques, ou bien là où il exerce ses compétences professionnelles. C’est un intellectuel « modeste » qui ne cherche pas à s’ériger en conscience universelle, surtout lorsqu'il s'aventure en dehors de son domaine universitaire. (...) Malgré des problèmes, « différents souvent », les intellectuels ont rencontré « le même adversaire » que le peuple, les multinationales, l’appareil judiciaire et policier, la spéculation immobilière.

PUBLIC-SENAT : Frédérique Vidal : « Les universités ne sont pas des lieux de radicalisation »

France Culture : L’université, au carrefour des crises avec Jean Chambaz et Pascale Dubus

" Je ne sais pas ce qu’il a pris à Monsieur Blanquer mais ces propos sont une absurdité complète. Aller imaginer qu’il puisse y avoir un rapport entre des gens qui décapitent des enseignants dans la rue et les discours qui sont tenus dans les amphithéâtres, je trouve qu’on marche sur la tête. " Pascale Dubus

" Monsieur Blanquer présente une vision très soviétique de ce qu’est l’université.  L’enseignement à l’université n’est pas de l’idéologie, c’est de la réflexion scientifique, du débat, de la réflexion critique. Étudier la réalité sociale dans sa complexité est absolument indispensable pour donner du sens. Sinon comment expliquerait-on l’échec des politiques publiques sur cette question depuis un demi-siècle ? " Jean Chambaz

 

Universités : le Sénat veut soumettre les libertés académiques aux «valeurs de la République»

30 octobre 2020 Par Lucie Delaporte

Un amendement adopté au Sénat stipule que la recherche universitaire devra désormais « s’exprimer dans le cadre des valeurs de la République ». Une formulation ambiguë qui fait craindre aux enseignants-chercheurs, échaudés par les récentes déclarations de Blanquer sur « l’islamo-gauchisme » à l’université, une tentative de mise au pas politique.

 

Le Parisien :

Hommages à Samuel Paty : une collégienne mise en examen pour apologie du terrorisme à Paris

Une élève de 15 ans a été mise examen pour apologie du terrorisme après avoir lancé, lundi dans la cour de son collège parisien, que l’enseignant assassiné voilà deux semaines à Conflans-Sainte-Honorine (Val-d’Oise) n’aurait pas dû montrer les caricatures à ses élèves.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.