François de Rugy ministre pour un Richard Ferrand président de l'Assemblée nationale

Emmanuel Macron et Richard Ferrand n'ont pas apprécié que François de Rugy ait laissé prospérer les rappels au règlement lors de l'affaire Benalla au préjudice de leur réforme constitutionnelle. Il fallait le dégager. La démission de Nicolas Hulot leur permet de l'enlever de la présidence de l'AN en le nommant ministre d'une coquille vide et de le remplacer par Richard Ferrand.

https://www.marianne.net/politique/francois-de-rugy-au-gouvernement-pour-caser-richard-ferrand-au-perchoir-de-l-assemblee

La démission de Nicolas Hulot a démontré, une fois encore, que le ministère de l'environnement est une coquille vide.

L'homme du re(ma)niement ?

Ce qui a pu convaincre François de Rugy pour accepter ce contrat de dupes. "Un remaniement sans imagination, et peut-être sans ambition", analyse Hélène Jouan.

Une berceuse : Baga Biga Higa  (*) de Mikel Laboa (thème de la Las Brujas de Zugarramurdi)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.