Mondial 2022 au Qatar : l'hécatombe sur les chantiers mènera-t-elle au boycott ?

Les révélations récentes sur la mort de près de 6 500 ouvriers immigrés sur les chantiers lancés en vue de la Coupe du monde de football au Qatar en 2022 ont ravivé les critiques sur la tenue de cet évènement dans le petit pays de la Péninsule arabique. Les appels au boycott de la compétition se multiplient. Texte par : Romain HOUEIX

https://www.france24.com/fr/sports/20210304-mondial-2022-au-qatar-l-h%C3%A9catombe-sur-les-chantiers-m%C3%A8nera-t-elle-au-boycott

La question du boycott se pose depuis qu'une enquête a révélé l'ampleur des décès d'ouvriers immigrés sur les chantiers. Plusieurs initiatives appellent à ne pas se rendre à cette compétition suite à la publication le 23 février 2021 d'une enquête du Guardian. révélant que 6 500 travailleurs migrants sont morts dans les chantiers de construction des stades au Qatar depuis 2010.

Cela révolte des clubs de football comme celui de Tromsø qui a publié un communiqué :

" Le fait que la corruption, l’esclavage moderne et un nombre élevé de travailleurs morts soient à la base de la chose la plus importante que nous ayons, la Coupe du Monde, n’est pas du tout acceptable. Nous ne pouvons plus nous asseoir et regarder des gens mourir au nom du football  (...) La critique et le dialogue n’ont pas abouti. Nous pensons qu’il est temps de passer à l’étape suivante : le boycott."

L'idée d'un boycott de la Coupe du monde fait aussi son chemin au Danemark. Des supporters de grands clubs danois (FC Copenhague, Bröndby, Aalborg) ont lancé une pétition et leur appel a été relayé par le politicien du parti radical Jens Rohde.

Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand  a indiqué qu'il respecterait la volonté des joueurs qui refuseraient de participer à la compétition. Le président de la Fédération norvégienne de football, Terje Svendsen, se dit en accord avec les critiques formulées contre le Qatar.

Nicolas Kssis-Martov, journaliste à So Foot et auteur de " Terrains de jeux, terrains de luttes : Militant-e-s du sport " (Éditions de l'atelier), pense que le boycott viendra peut-être des joueurs eux-mêmes.

Ces derniers mois Antoine Griezmann a rompu avec l'entreprise chinoise Huawei pour protester contre la situation des OuÏghours. Lui et Kylian Mbappé ont également pris position contre les violences policières.

 

Prolonger :

6 500 ouvriers morts sur les chantiers du Mondial 2022 de football au Qatar

Depuis l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar en 2010, 6500 travailleurs migrants seraient décédés sur les nombreux chantiers de construction rapporte le journal britannique The Guardian. (traduction de RFI - à lire dans Prolonger )

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.