La discrimination serait-elle une cause des morts à la préfecture de police ?

" Selon France 2 citant cette une source policière, lors de sa garde à vue, la femme de l’assaillant a également indiqué que son époux était en désaccord avec sa hiérarchie. Il avait le sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur du fait de son handicap et de ne pas avoir la progression qu’il méritait. "

https://www.huffingtonpost.fr/entry/mickael-harpon-demploye-modele-a-assaillant-de-la-prefecture-de-paris_fr_5d96f6a9e4b0da7f662472e7?yptr=yahoo

" Né à Fort-de-France l’assaillant s’était converti à l’islam il y a 18 mois, a précisé à l’AFP une source proche du dossier. “C’est quelqu’un de très calme. Je le voyais aller à la mosquée mais il avait une pratique normale”, a rapporté à l’AFP une voisine "

N'y a-t-il pas de la précipitation à transformer un fait-divers en attentat, voire en un acte terroriste ?

 

Mise à jour :

France Inter 6/10/2019

Attaque au couteau : ce que dit le rapport de la patronne du renseignement de la préfecture

Selon un document que France Inter s'est procuré, Mickaël Harpon n'avait pas eu de comportement jugé réellement préoccupant depuis 2013, date de sa dernière habilitation secret défense, mais des "frustrations" depuis février 2019. Un rapport qui confirme les propos tenus par Christophe Castaner au début de l'affaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.