Un documentaire bien trop "élogieux" pour de nombreux téléspectateurs

"La fin de l'innocence" sur FR3 (panégyrique d'Emmanuel Macron par et avec Emmanuel Macron) et le fait que son réalisateur (hagiographe) Bertrand Delais soit un proche du président en a gêné plus d'un.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/07/la-fin-de-linnocence-un-documentaire-bien-trop-elogieux-pour-de-nombreux-telespectateurs_a_23429191/?utm_hp_ref=fr-homepage

POLITIQUE - Pendant la diffusion du documentaire consacré à Emmanuel Macron, "La fin de l'innocence", ce lundi 7 mai sur France 3, de nombreux téléspectateurs ont pointé du doigt sur les réseaux sociaux le côté trop "élogieux" de la réalisation, valorisant l'action et la parole du président de la République durant sa première année de mandat.

La gêne de nombreuses personnes vient aussi du fait que le documentariste se nomme Bertrand Delais, réputé proche d'Emmanuel Macron et élu mi-mars par le Bureau de l'Assemblée nationale pour prendre la direction de la chaîne parlementaire LCP-AN. Une nomination qui avait fait grincer des dents au sein de l'opposition.

Jean-Luc Mélenchon, Les Républicains, journalistes ou téléspectateurs : découvrez ci-dessous leur réaction lors de la diffusion du documentaire.

Documentaire de Bertrand Delais
sur la 1e année d'Emmanuel Macron :
indécence de voir le Président se commenter lui-même alors que les contestations sociales sont nombreuses
Commentaire et réalisation élogieux
Gêne quand on sait que le documentariste a été élu PDG de @LCP

— Nassira El Moaddem (@NassiraELM) 7 mai 2018

Pour ceux ayant loupé #MacronLeDoc, je vous résume: Macron est roi de France, roi des Français, incarnation du peuple, écrivain du récit national qui va nous pousser au sacrifice pour la France, unique rempart contre le nihilisme.

Thaliane‏ @Thaliane_K 2 hil y a 2 heures

Regardant france3 pic.twitter.com/JLBIjBGNCN

— Johan Hufnagel (@johanhufnagel) 7 mai 2018

Le culte de la personnalité du président en France devient insupportable.#MacronLeDoc

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 7 mai 2018

Merci France 3 pour ce documentaire sans concession qui honore le journalisme. #MacronLeDoc pic.twitter.com/PpW7I1ZRDS

— les Républicains (@lesRepublicains) 7 mai 2018

Pour tous ceux nés après 1974, #France3 et #Macron font revivre pour un soir la propagande de l'ORTF ! Et en couleur !

— Laurent Fargues (@l_fargues) 7 mai 2018

La France, seul pays au monde où un documentaire sur le président réalisé par un documentariste qui a voté et fait campagne pour ce président et qui par la suite a été nommé à la tête d'une chaine publique par le président est diffusé sur une autre chaîne publique... #MacronLeDoc

— Stephane Jourdain (@s_jourdain) 7 mai 2018

Bertrand Delais et Emmanuel Macron, le réalisateur (gentiment nommé président de LCP) et son idole, du macronisme béat en prime time sur le service public financé par le contribuable. C'est chouette «l'ancien monde», hein ! ;-) #MacronLeDoc #France3

— Samuel POTIER (@SamuelPotier) 7 mai 2018

Donc Bertrand Delais proche de Macron est désigné à la tête de LCP,il fait un documentaire sur Macron diffusé sur FR3 et soutien les propos sur les 50 euros d'APL....

— Mathilde 44 FI φ✊

 

Prolonger :

lacroix.fr Un an de présidence d’Emmanuel Macron dans un documentaire hagiographique

lemonde.fr Macron moque « ceux qui pensent que le summum de la lutte, c'est les 50 euros d'APL"

libération.fr «Exit tax» : Macron fait une fleur (de plus) aux très riches

Macron, «c’est le chef comptable qui a pris le pouvoir»

Sa majesté Macron ou le paradoxe de l’immaturité

Macron aux salariés de GM&S : «Je ne suis pas le père Noël»

Macron en Corse: «Je ne suis pas le Père Noël» - France - RFI

Macron en Guyane : "Je ne suis pas le père Noël" - L'Obs

VIDEO. Propos sur les APL: Macron accusé de «mépris social»

Tout est politique. Macron sur les APL : "Il est complètement dans une bulle", réagit la députée insoumise Danièle Obono

Ernotte: «Je suis la garante de l’indépendance de France Télévisions»  (laughinglaughinglaughinglaughing)

Macron : interview debout, journalisme couché

Derrière l'interview de Macron au Niger : la directrice de communication de Konbini

France 2 : De la mousse à la mise en bière du service public

France Télévisions : la justice relance le scandale Ernotte

L’audiovisuel public est en grave danger

mises à jour :

Audiences TV : le documentaire sur Macron ne séduit pas

En pleine cérémonie du 8-Mai, un vétéran demande à Macron "d'être ferme avec les gauchos" qui "foutent la merde"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.