Jacob nie les violences policières et les commissaires crient au complot

Tonitruantisme et complotisme : " C'est un mensonge ", le président des Républicains, Christian Jacob, nie l'existence des violences policières en France. Il a également dénoncé, dimanche, le " silence assourdissant du président de la République et du Premier ministre, au moment où la police nationale est humiliée ". Le syndicat des commissaires crie quant à lui au " complot ".

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/c-est-un-mensonge-le-president-des-republicains-christian-jacob-nie-l-existence-de-violences-policieres-en-france_3999519.html

La police accusée de racisme : " un complot médiatique et politique ", dénonce le chef du syndicat des commissaires

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur des propos racistes tenus par des forces de l'ordre sur internet. Une procédure "normale" juge David Le Bars. Mais il estime que 8 000 policiers et gendarmes sur un groupe Facebook, " ça ne fait toujours pas des institutions racistes de manière systématique ".

David Le Bars, secrétaire général du SCPN, syndicat des commissaires de la police nationale.

Violences policières: le silence bavard d’Emmanuel Macron

7 juin 2020 Par Ellen Salvi

Rassemblement parisien du samedi 6 juin. © AFP

Rassemblement parisien du samedi 6 juin. © AFP

Alors que les manifestations en hommage aux victimes des violences policières se multiplient, le président de la République refuse de s’exprimer sur le sujet, contrairement à un grand nombre de chefs d’État étrangers. Un silence qui en dit long sur la fébrilité d’un pouvoir qui a renié ses promesses initiales, en sombrant dans le déni.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.