Procureur, Préfet de police, magistrats… accusés de « parjure »

Président de la Commission sur les obstacles à l’indépendance de la justice, Ugo Bernalicis assure que sept témoins ont menti lors de leurs auditions, dont Didier Lallement et Rémy Heitz

https://www.20minutes.fr/justice/2852419-20200902-procureur-prefet-police-magistrats-ugo-bernalicis-lfi-accuse-sept-personnalites-parjure

 

Sur France culture :

Quels sont les freins à l'indépendance de la justice ?

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire, lancée en janvier 2020, est remis ce lundi. Remontées d’information, pressions de l’exécutif, inamovibilité des magistrats… la justice peut-elle être indépendante et impartiale ? 

Dalloz :

Indépendance de la justice : l’heure des conclusions Par Pierre Januel le 2 septembre 2020

ADMINISTRATIF | CIVIL | PÉNAL | AVOCAT

Après huit mois de travaux, la commission d’enquête parlementaire sur l’indépendance de la justice a adopté ce mercredi son rapport, que Dalloz actualité a pu consulter. Les problématiques évoquées sont très diverses, du rôle du garde des Sceaux aux remontées d’information, en passant par le budget, les relations avec la police ou le fonctionnement de la justice administrative. Au final, si certaines auditions de la commission ont défrayé la chronique, les propositions finales sont assez classiques.

 

 

Prolonger :

Torture au tribunal de Paris, la hiérarchie policière méprise ses obligations légales

Indépendance de la justice : à quoi sert le garde des Sceaux ?

Bayrou, la juge qui l’avait mis en cause pour détournement de fonds a été virée

La flicosphère : l'important n'est pas dans les PV

Lutte contre la corruption internationale : nouvelle circulaire de politique pénale

Mme Houlette révèle surtout l'existence de travaux sur l'indépendance de la justice

Affaire Houlette ou l’hypocrite débat sur l’indépendance du parquet relancé

Parquet européen et justice pénale spécialisée

Inversion normative et obligation d'impartialité

Audition de la procureure générale de Paris (suivie du ministre de l'intérieur)

Christophe Castaner a menti à la commission parlementaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.