Profiter de cette crise pour repenser l'économie de demain

Sortir de la crise liée à l’épidémie de COVID-19 en garantissant une sécurité sanitaire, écologique, sociale et économique. Voilà les propositions de l’ONG WWF pour préparer la reprise économique. Ce scénario relève t-il de l'utopie ? Pour le savoir, Eloi Laurent est l'invité des Matins.

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/eloi-laurent-est-linvite-des-matins

L’épidémie de COVID-19 continue d’asphyxier l’économie mondiale. Le Ministre de économie et des finances Bruno Le Maire expliquait récemment que la France va vraisemblablement connaître la pire récession de sa croissance depuis 1945. Outre-Atlantique, les Etats-Unis enregistrent une hausse record du taux de chômage grimpant au mois de mars à 4,4 %, sa plus forte hausse sur un mois depuis janvier 1975. Les chefs d’États sont montés au créneau ces dernières semaines pour annoncer des plans de relance qui ne masquent pas l’inquiétude d’une crise économique brutale. La croissance doit-elle passer obligatoirement par des indicateurs économiques ? Sommes-nous d’ores et déjà en train de reproduire les erreurs des crises précédentes ?

L’économiste à l’OFCE et auteur du livre « Sortir de la croissance : mode d’emploi » aux éditions Les Liens qui Libèrent, Éloi Laurent est l’invité des Matins.

Environnement et déchéance de l'État-providence : un constat révélateur d'une économie basée sur la croissance ? 

"Comprendre que l'économie s'inscrit dans un contexte plus large qui est la biosphère, ce qu'elle avait oublié".

Si vous abordez un siècle aussi réel que le XXIè siècle avec un système éloigné des réalités c’est une catastrophe. Éloi Laurent

"Il y a une réalité qui est un fait. Les pays qui ont un État-providence très développé ont mutualité leurs dépenses et leurs ressources. Pourtant, depuis une décennie, on désarme notre État-providence pour faire face à ce type de crise. Il faut reconstruire l’Etat-providence pour faire face à ces risques sociaux qui sont désormais des crises écologiques.

"On a une décennie 2020 qui commence en montrant que détruire la nature est au-dessus de nos moyens." Éloi Laurent

Repenser l'économie et les institutions 

"Les fondations de l’économie étaient basées sous Aristote sur le bien-être et le bonheur. Tout comme les grands économistes de la mondialisation prenaient comme point de départ l’avarice de la nature. Simplement, on a oublié ça depuis le XIXe siècle et tout s’est accéléré depuis les années 1970. Il y’ a un problème de désarmement intellectuel et d’influence."

On a besoin d’une institution égalisatrice et puissante : l’État-providence mais on l’a affaiblie depuis plusieurs années. Eloi Laurent

"Je propose d’aller vers la transition du bien-être et d’aller vers des facteurs et des indicateurs en phase avec le XXIe siècle tels que les inégalités, l’écologie ou le niveau de bonheur. C’est fondamental de se doter de tels indicateurs pour évaluer la croissance au-delà du PIB."

Vous pouvez également retrouver plusieurs ouvrages d’Éloi Laurent en libre accès, gracieusement offerts par l'éditeur Les Liens qui Libèrent

À LIRE AUSSI

Savoirs

Croissance, biens communs : 2 concepts clés en économie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.