Lafarge : le capitalisme et le terrorisme

La Cour de cassation casse l'arrêt de la cour d'appel de Paris annulant la mise en examen pour « complicité de crimes contre l’humanité » de la multinationale Lafarge et confirme le chef de « financement du terrorisme ».

https://www.courdecassation.fr/

Prolonger :

COMMUNIQUÉ
Information judiciaire sur les activités d’une société française pendant la guerre civile en Syrie

« SwissLeaks » : HSBC, la banque de tous les scandales

Présente dans plus de 80 pays, impliquée dans de nombreuses affaires, la banque se joue des lois.

Par Anne Michel  Publié le 02 février 2015

La banque a tout avoué. Des guichets avaient été ouverts pour blanchir les valises de billets des narco-trafiquants. Puis le cash était convoyé par avions et véhicules blindés jusqu’aux Etats-Unis. Le trafic a duré sept ans, de 2003 à 2010, admis sinon couvert par les dirigeants. Comme ont été aussi tolérés les liens d’affaires avec des organisations suspectées de soutien au terrorisme, dont la banque d’Arabie saoudite Al Rajhi, proche d'Al-Qaïda.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.