Protonmail dénonce un détournement de procédure

Protonmail dénonce une procédure française, " très agressive " et l'invocation de " lois anti-terroristes utilisées de manière inappropriée ". La société observe que " des outils juridiques créés pour des crimes graves soient utilisés de cette façon " et recommande d'utiliser dorénavant le réseau Tor pour anonymiser sa connexion pour accéder à sa messagerie.

https://www.francetvinfo.fr/internet/securite-sur-internet/donnees-personnelles-on-vous-explique-l-affaire-protonmail-qui-scandalise-de-nombreux-militants-pour-le-climat_4764059.html

Protonmail est une messagerie "sécurisée", "chiffrée" et bénéficiant de la "confidentialité suisse" ; un service apprécié des militants et des journalistes.

Secours rouge a révélé le 5 septembre, confirmé par Protonmail, que l'entreprise a été requise par la police française de livrer l'adresse IP − le numéro qui permet d'identifier un ordinateur − d'un militant écologiste de Youth for Climate.

Des membres de Youth for Climate particiepent à l'occupation du local d'un restaurant du 10° arrondissement de Paris en décembre 2020 pour protester contre la gentrification du quartier Sainte-Marthe. Le bailleur social, la SIEMP (*), propriétaire des murs inoccupés depuis 5 ans, qui détient également le restaurant Le Petit Cambodge, frappé par les attentats du 13-Novembre, obtient leur expulsion en janvier 2021.

Les policiers français relèvent l'utilisation d'une adresse e-mail Protonmail lors de l'occupation et réquisitionnent Protonmail via Europol et les autorités suisses de fournir l'adresse IP liée à ce compte e-mail. Sept personnes sont renvoyées devant le tribunal correctionnel pour "violation de domicile" et seront jugées en février 2022, précise Reporterre.

Interrogée par Reporterre, l'association de défense des libertés numériques La quadrature du net invite le milieu militant "à réfléchir profondément" à la manière dont il utilise les outils numériques pour ses actions. Il faut, selon Arthur Messaud, juriste au sein de l'association, "désapprendre à se croire en sécurité sur internet même s'ils pensent avoir de bons outils".

Prolonger :

La Quadrature du Net

Projet de loi Renseignement : pérennisation de la surveillance de masse

Nous republions sur notre site la tribune d’Arthur Messaud et de Martin Drago, juristes à La Quadrature du Net, sur la loi Renseignement, publiée à l’origine par Le Monde le 29 juin – le texte

Le Projet Tor | L'anonymat en ligne

Le Navigateur Tor isole chaque site Web que vous visitez afin que les traqueurs tiers et les publicités ne puissent pas vous suivre.

Logiciels libres - Framasoft

Framasoft est une association d'éducation populaire, un groupe d'ami·es convaincu·es qu'un monde numérique émancipateur est possible :

  • Un réseau dédié à la promotion du « libre » en général et du logiciel libre en particulier.
  • De nombreux services et projets innovants mis librement à disposition du grand public.
  • Une communauté de bénévoles soutenue par une association d’intérêt général.
  • Une invitation à bâtir ensemble un monde de partage et de coopération.

Dossier Médiapart sur la loi " Sécurité globale "

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.