Concilier environnement et économie est possible dixit la Banque de Suède

Le prix de la Banque de Suède en sciences économiques - appelé abusivement Nobel - a été décerné ce lundi à deux économistes américains précurseurs de la croissance verte, Paul Romer et William Nordhaus, ayant travaillé et signalé la possibilité de concilier la possibilité de relever le défi climatique avec une croissance économique.

http://www.rfi.fr/economie/20181008-le-prix-nobel-economie-decerne-william-nordhaus-paul-romer

Les deux lauréats « ont mis au point des méthodes qui répondent à des défis parmi les plus fondamentaux et pressants de notre temps : conjuguer croissance durable à long terme de l'économie mondiale et bien-être de la population de la planète », a indiqué l'Académie royale des sciences.

« Leurs conclusions ont considérablement élargi le champ de l'analyse économique en permettant l'élaboration de modèles qui expliquent comment l'économie de marché interagit avec la nature et le savoir », a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Prolonger :

France culture : Le Nobel d'économie veut réconcilier écologie et économie

Ecouter aussi Chronique de Marie Viennot au journal de 12 heures 30 à partir de 23'41" : La critique de Romer des modèles macro économiques de la Banque mondiale, du FMI, se résume par sa formule : " Supposons A, supposons B ; blablablabla ... ; et nous avons donc prouvé que B est vrai "

Au journal de 18 heures : Le GIEC rend son rapport sur le réchauffement climatique

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.