Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

252 Billets

2 Éditions

Lien 9 janv. 2021

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Charline Vanhoenacker et son regard sur la presse française

« Arriver devant Sarko avec une casserole ? C’était le pied ! » Mis en ligne le 8/01/2021 à 14:20 Par Nicolas Crousse LE SOIR - Sur le conflit d'intérêt des chroniqueurs politiques à voir gagner le candidat qu'ils suivent aux élections présidentielles, par exemple.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://plus.lesoir.be/347801/article/2021-01-09/les-racines-elementaires-de-charline-vanhoenacker-je-venais-de-la-louviere-je-me

(...) Ce qui a déclenché pas mal de choses, et qui m’a fait connaître de Pascale Clark ou Daniel Schneiderman, c’est le Hollande Tour et ma couverture des présidentielles de 2012. A l’époque je suis encore à la RTBF, et je tiens un blog pour raconter les à côté. Et dès cet instant, mes papiers sont repris dans la presse, je reçois des invitations partout, il y a même une dépêche AFP sur le Hollande Tour, où j’explique le système français de couverture médiatique des présidentielles. Un système que je ne trouve pas très sain parce que c’est toujours le même journaliste qui suit toujours le même candidat, et donc il se développe un syndrome de Stockholm, où le journaliste espère que son candidat va gagner, parce que ça lui donnera alors l’accréditation à l’Elysée. Et dans ce blog, qui ne m’a pas valu que des amis, je remarque des choses comme : François Hollande, quand il gagne, il invite tous les journalistes à boire le champagne à son QG de campagne pour fêter ça. Le fait que j’ai été formée dans les médias belges, Le Soir et la RTBF, m’aide beaucoup à déceler qu’il y a un problème. Si je n’avais pas travaillé en Belgique, je ne m’en serais pas rendu compte. C’est comme si, tout à coup, j’avais trouvé que la crème Mont Blanc était industrielle et avait un goût dégueulasse.

C’était si différent de chez nous ?

Sur ce côté-là, on a des différences majeures. Notamment dans le traitement de l’extrême-droite. Je me souviens que quand je suivais des meetings de Marine Le Pen, Jean-Pierre Jacqmin (directeur de l’info à la RTBF) m’appelait pour me dire « Charline, on ne peut pas passer un son brut de Marine Le Pen à la RTBF ». J’ai été formée à l’époque où le cordon sanitaire était solide. On n’a pas les mêmes problèmes déontologiques, en France et en Belgique. Chez nous, le problème ce sont les fils de. Mais sinon, les journalistes belges à l’époque où j’ai été formée avaient une déontologie plus stricte que certains confrères français. Malgré mon intérêt pour la presse française et le fait que j’ai fait mes études en France, j’ai très vite abandonné l’idée de travailler dans un média français. Je m’en foutais. J’étais hyper bien au Soir et à la RTBF et je n’avais aucune ambition d’aller frapper aux portes en France. J’étais beaucoup plus libre de raconter la France depuis mon statut de correspondant étranger. Et donc, le fait que je sois à Inter est un hasard total. Mon seul plan de carrière était de bien faire mon travail et d’être reconnue par mes pairs. (...)

Prolonger :

Par Jupiter !

Du lundi au vendredi à 17h  par Charline Vanhoenacker , Alex Vizorek

Le Billet de Charline Vanhœnacker

Du lundi au jeudi à 7h57 par Charline Vanhoenacker

Les coulisses du Hollande-tour : la correspondante de la RTBF fait le buzz

Une journaliste belge moque le " Hollande Tour "

Charline Vanhoenacker déclare son amour à François Hollande sur France Inter (vidéo)

Portrait de Charline Vanhoenacker, la Belge qui dynamite le système

Vus de Belgique, les journalistes français sont bien trop proches des politiques qu'ils suivent

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Fil d'actualités
La présidence des Républicains se jouera lors d’un second tour
Éric Ciotti, tenant d’une ligne droitière, et Bruno Retailleau, représentant l’aile conservatrice et libérale du parti, se sont qualifiés dimanche pour le second tour de l’élection du président des Républicains, a annoncé dimanche la présidente par intérim du parti Annie Genevard.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez