Apprendre l'économie - éducation populaire

Maylis Besserie propose tous les après-midi sur France culture une émission de vulgarisation de l'économie en posant les question qui s'imposent à des spécialistes réputés et que soulève la contradiction des faits avec le consensualisme supect des "experts" sur les médias dominants. Ecouter par ex. le cycle consacré à la criminalité financière cette semaine.

https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/la-criminalite-en-col-blanc-44-lart-de-la-corruption

Dernière émission de notre série sur la criminalité en col blanc. Une semaine placée sous le signe des affaires et des faits divers économiques. De la “mafia du carbone” aux scandales des paradis fiscaux, nous avons épluché les grands dossiers de criminalité en col blanc. L’occasion de revenir sur les mécanismes de la fraude - qui nous renseignent sur les failles du système et la volonté politique d’y pallier. Au bout de ce cheminement théorique, une réflexion sur les différentes formes de corruption, qui cohabitent au sein du modèle capitaliste et les moyens de les combattre.

Avec nous aujourd’hui pour parler de l’art de la corruption, Sylvie Matelly, directrice de recherche à l’IRIS, co-auteure, avec Carole Gomez, de l’ouvrage Argent sale : à qui profite le crime ? aux éditions Eyrolles, Nicola Bonucci, directeur des affaires juridiques de l’OCDE, et Eric Alt, magistrat, vice-président d’Anticor, membre de l’association SHERPA, et co-auteur, avec Irène Luc, de L’esprit de la corruption, aux éditions du Bord de l’Eau.

 

 

Ecouter également :

La criminalité en col blanc (1/4) : La mafia du CO2

En 2007 - conformément aux mesures européennes de limitations des émissions de CO2 - la France a créé un marché des quotas carbone. Le principe était le suivant : chaque année, les entreprises se voyaient attribuer des quotas, qu’elles pouvaient revendre ou racheter à d’autres, selon leurs besoins. L’idée du pollueur-payant convertie en marché financier... Il aurait pu en être ainsi pendant longtemps, si quelques failles, concernant la TVA, n’avaient été repérées et grassement exploitées. Il était une fois des brigands courant de Paris à Tel-Aviv, et une gigantesque fraude au carrousel...

Au micro d'Entendez-vous l'éco ? aujourd’hui pour revenir sur l’incroyable histoire de la fraude aux quotas de carbone : Aline Robert, journaliste, auteure de l’ouvrage Carbone connexion, publié chez Max Milo, et Me Alain Abitan, avocat au barreau de Paris, qui a représenté l’un des protagonistes de cette affaire, Grégory Zaoui.

La criminalité en col blanc (2/4) : Gangster Paradise

Cap sur les îles et autres paradis fiscaux. Et les “affaires” ne manquent pas, depuis que le Consortium international des journalistes d'investigation suit les pistes indiquées par les lanceurs d’alerte. Bahamas-Swiss-Luxembourg Leaks, Panama et Paradise Papers, les fuites mènent aux scandales de fraude ou à l’immoralité d’une économie offshore légale - réservée aux élites… Outre les défaillances des Etats que ces exemples révèlent, c’est ce que permet le système lui-même que nous allons interroger aujourd’hui.

Au micro aujourd'hui pour parler de paradis fiscaux : Carole Gomez, chercheuse à l’IRIS, auteure notamment de L’argent sale, à qui profite le crime ? aux éditions Eyrolles, et Grégory Vanel, professeur assistant en économie à l’Ecole de Management de Grenoble, et auteur de Réhabiliter le pouvoir et les nations dans l’analyse du capitalisme mondialisé aux éditions Campus Ouvert.

La criminalité en col blanc (3/4) : La dimension criminelle des crises

Nous nous lançons - tels des profilers - sur la piste d’une espèce particulière de criminels économiques. Ceux qui ont pris part à la grande fraude collective menant à la crise. Ici commence l’enquête. La déréglementation a-t-elle fait de la sphère financière un terreau privilégié du crime économique? Quel portrait-robot peut-on faire des délinquants de la finance? Que dire de leur modus operandi ? Enfin, qui de l’acteur ou du système, est à l’origine du mal ? Autant de points à résoudre, pour tenter d’identifier les responsabilités, dans l’avènement d’une crise dont nous sommes collectivement les victimes.

Pour parler de fraude criminelle et de crises, nous accueillons aujourd’hui Aurore Lalucq, économiste, co-directrice de l’Institut Veblen pour les réformes économiques, auteure Des Banquiers contre les banques - Le rôle de la criminalité en col blanc dans les crises financières, publié en 2015 aux éditions Charles Léopold Mayer. Avec nous également, Pierre Lascoumes, sociologue, directeur de recherche honoraire du CNRS rattaché au Centre d’études européennes et Sciences Po, auteur de Sociologie des élites délinquantes, de la criminalité en col blanc à la corruption politique, paru chez Armand Colin.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.