Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

236 Billets

2 Éditions

Lien 10 déc. 2020

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Brexit : Où va s'installer le coeur financier et économique de l'UE ?

Un sujet étrangement passé sous silence dans le débat du Brexit. Un immense doute plane sur l'avenir de ce qui a longtemps été le cœur de la finance européenne et qui ne sera plus lié aux règles de l'UE. L'avenir et le déménagement du coeur financier et économique de l'UE est étrangement passé sous silence.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://fr.euronews.com/2020/11/10/city-de-londres-l-etau-se-resserre-a-moins-de-deux-mois-du-brexit-definitif

« Beaucoup d'entreprises et de pays européens se sont appuyés sur l'expertise de la City de Londres pour les services financiers, explique Barbara Casu Lukac, directrice du Centre for Banking Research. On ne bâtit pas le genre d'infrastructures et d'écosystèmes qui se trouve à Londres du jour au lendemain. Cela prendra des années. Les centres financiers européens sont plus restreints : Francfort, Dublin et Paris ne sont pas vraiment concurrentiels. Les véritables concurrents sont New York, Hong Kong et Singapour. Et l'activité financière est en train de quitter l'Europe, c'est une situation perdant-perdant à la fois pour l'Europe et pour le Royaume-Uni. »

Or Londres n'est pas seulement prisée pour ses services financiers, rappelle l'ancien président des réunions préparatoires de l'Eurogroupe Thomas Wieser :

« Si vous achetez une entreprise quelque part en Europe et que vous avez besoin d'avocats, de banquiers, de comptables et de conseillers, vous allez naturellement chercher ces services à Londres, assure-t-il. Où que vous soyez sur le continent, lorsqu'il s'agit de bien vous entourer pour rédiger un contrat important, les personnes dont vous avez besoin sont à Londres. »

Pour autant, beaucoup d'acteurs commerciaux ont décidé de prendre les devants : 1300 milliards d'euros ont ainsi été redirigés vers le continent, selon les estimations, ainsi que 7500 emplois.

Avant le Brexit, l'industrie financière de Londres jouait selon les règles européennes. À l'avenir, le Royaume-Uni entend adopter ses propres règles et l'UE ne peut pas l'en empêcher, mais elle peut empêcher ses entreprises d'avoir recours à des services qui ne correspondent pas aux normes européennes.

« C'est une affaire de contrôle, de législation et surtout de souveraineté tout autant pour l'Union européenne que pour le Royaume-Uni », confirme Thomas Wieser.

Prolonger :

Londres et Singapour signent un accord de libre-échange

Il s’agit pour Londres d’un pas vers l’adhésion à l’accord de libre-échange transpacifique dont Singapour est l’un des onze membres.

Alastair Campbell : "En Grande-Bretagne, ce sont des menteurs et des charlatans qui ont poussé au Brexit"

Ce matin, nous recevons Alastair Campbell, journaliste, écrivain et ancien dircom de Tony Blair. Cet homme a su dépasser de nombreuses crises... Le 11...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan