Johannes Reuchlin : le héros de la cause juive

L'archevêque de Mayence chargea en 1510 Reuchlin d'examiner l'influence la littérature juive sur le christianisme. Cela amena Reuchlin à défendre et s'opposer à la destruction des livres juifs dans un livre intitulé métaphoriquement " Augenspiegel " (Reflet des yeux, 1511).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Reuchlin#Le_h%C3%A9ros_de_la_cause_juive

Prolonger :

Erasme, premier internationaliste ?

La Fabrique de l'Histoire (France culture)

Aujourd'hui deuxième figure marquante dans cette galaxie des internationalismes : Erasme (1467-1536) et les humanistes. Une émission co-animée par Victor Macé de Lépinay et élaborée à base d'archives qui seront commentées par Marie Barral-Baron et Jean-Christophe Saladin.

Après un premier volet consacré à la patrie engloutie de l’internationalisme prolétarien, et avant un documentaire sur la naissance du mouvement ATTAC, aujourd’hui une émission d’archives pour se demander si, depuis le Moyen Age, intellectuels et universitaires n’ont-ils pas toujours pratiqué une forme d’internationalisme ? Et si Stefan Zweig voyait l'érasmisme comme un "idéal purement pacifiste, humanitaire et internationaliste", peut-on vraiment faire du théologien de Rotterdam le père de l'internationalisme ? Pour le savoir, Emmanuel Laurentin et Victor Macé de Lépinay s'entretiennent avec Marie Barral-Baron, maîtresse de conférences en histoire moderne à l'Université de Franche-Comté à Besançon et Jean-Christophe Saladin, directeur de la collection Miroir des Humanistes aux éditions Les Belles Lettres qui publie des textes fondateurs de l'humanisme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.