Ce que les citoyens attendent de leurs médias

Reporters d'espoir, La Croix, La Voix du Nord, France Info, l'Express et l'OBS ont lancé une consultation sur la plateforme Make.org pour connaître les attentes des citoyens à propos de leurs médias. L'observatoire des médias en a fait l'analyse : moins de baratin, plus de fond et de suivi, de l'information critique de qualité, analysée, recontextualisée et mise en perspectives.

https://www.observatoiredesmedias.com/2019/10/09/comment-les-medias-peuvent-ils-ameliorer-la-societe/

 

« Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ? » 1605 propositions qui donnent à réfléchir. Un pas de côté, par @jmcharon

9 octobre 2019

by Jean-Marie CHARON

1 comment

 

Un pas de côté. Ils sont plus d’une centaine de milliers à avoir pris le temps de réfléchir et s’exprimer à propos de l’information, des médias et de leur influence sur notre vie en société. C’était à l’invitation de Reporters d’espoirs et de Make org, qui se définit comme « plateforme citoyenne… dont la mission est d’engager les citoyens dans la transformation positive de la société ».

Mieux traiter l’information pour améliorer la société ?

La méthode d’enquête est interactive. Elle permet aux individus de réagir et de suggérer les évolutions dans le traitement de l’information pour « améliorer la société ».


Lire l’intégralité du rapport.

 

C’est peu dire que les messages qui sont délivrés sont intéressants pour les rédactions et leurs dirigeants. Il s’agit d’abord d’un pas de côté, voire d’un contrepied vis à vis de l’information de flux, de l’instantanéité (« arrêter cette diffusion immédiate et répétitive des informations… », sources d’infobésité et d’infox. Ce pas de côté rencontre l’idée « d’information à valeur ajoutée », qui est par ailleurs au cœur de la nouvelle édition de « Rédactions en invention » chez Uppr, 2019 [par l’auteur de ce billet ndlr]. Ce pas de côté combine en effet, deux notions posées comme totalement complémentaires : le « slow » – la lenteur, la durée, le suivi, l’approfondissement, la hiérarchisation, etc.- et les « solutions » – forme d’accompagnement des personnes dans une période où plus que jamais les médias sont ressource du quotidien.
Dans cette discussion, avec et entre les personnes, qui ont participé à cette enquête, la lenteur et l’apport de solutions se combinent logiquement avec la vérification et la fourniture de clés de compréhension – le fact checking (« que les médias…multiplient à notre intention les « vrais/faux »), ainsi que la nécessaire expertise, la pédagogie qui intègre l’éducation aux médias (« éduquer dès l’école au décryptage et à la vérification des informations »), comme la transparence, le « making of ».

Il est intéressant que dans cette réflexion, les solutions ne soient pas considérées comme contradictoires avec l’investigation, au contraire. Le rôle de contrepouvoir de l’information en démocratie, est bien identifié et valorisé. Avec le nécessaire arbitrage, entre l’intérêt général et le sensationnel ou l’acharnement contre les personnes, sujet sur lequel Jacques Derogy concluait déjà « Investigation passion » (Fayard, 1993), en parlant du « syndrome du chasseur ». Il y a peu d’appétence en revanche, voire un rejet de la notion de label, du recours à une instance de « sages », en même temps que l’interrogation pointe à propos de la combinaison possible entre aides de l’Etat et l’indépendance.

La bonne nouvelle, c’est que ces attentes et préconisations convergent assez bien avec des créations de titres ou de sites d’informations de ces dernières années, des mook (à la suite XXI, 6 mois, Zadig, etc.) à Médiapart ou Médiacités, en passant par de nouveaux périodiques comme Le 1 ou Society. Elles confortent aussi toute une série d’intuitions et réalisations au sein des rédactions à commencer par Checknews de Libération, des « Décodeurs » du Monde, mais aussi la formule de « Solutions » développée par Nice Matin, en passant par le « making of » de l’AFP, etc. Elles valident aussi, ces démarches dans lesquelles les rédactions mutualisent leurs moyens pour enquêter, analyser, expertiser, à l’échelle internationale, à l’image de l’ICIJ – International Consortium of Investigative Journalists).

Cette mutualisation existe également à l’échelle locale, avec le « Journocamp data locale » qui associe plusieurs dizaines de quotidiens départementaux et régionaux, à l’initiative de Centre France – La Montagne.

Le niveau d’étude, la composition sociale, l’âge des personnes qui se sont exprimées ne sont pas forcément représentatifs de l’ensemble de la population française. La méthodologie retenue ne facilite d’ailleurs pas l’identification de ces données. Nous savons bien qu’un sujet compliqué s’impose à tous qui est cette polarisation, qu’identifiait déjà la dernière édition des « pratiques culturelles des Français » (Olivier Donnat, La Découverte, 2009), entre d’un côté les plus éduqués, engagés professionnellement socialement qui cumulent et tirent le meilleur parti de l’offre d’information abondante et diversifiées et les moins éduqués, qui s’informent essentiellement par les télévisions généralistes et les réseaux sociaux.

Les résultats de l’enquête – consultation, indiquent en revanche la voie dans laquelle des rédactions et équipes de journalistes se sont déjà engagées, avec beaucoup d’effort, d’énergie et des succès prometteurs. Il faut désormais l’élargir ce qui demande des moyens, des compétences, de la créativité, une envie d’innovation. Cela exige aussi des moments et des lieux de réflexion, d’échanges. C’est bien l’un de ces rendez-vous – moments que Reporters d’espoirs, Make org et les médias partenaires (La Croix, La Voix du Nord, L’Obs, L’Express, France info), nous offrent avec cette « consultation citoyenne ».

Jean-Marie Charon
Sociologue à l’EHESS, spécialiste des médias, vient de publier la 2ème édition de son essai « Rédactions en invention », chez UPPR.

 

Prolonger :

 

France culture

La Fabrique médiatique par Caroline BrouéLes médias face à l'islam : à quoi jouent-ils ? 12/10/2019

La question est récurrente comme le montre ce montage de unes réalisées en 2012: comment les médias parlent-ils de l'islam? Cette semaine cette question est revenue sur le devant de la scène, à travers l'attentat de la Préfecture de police et le débat sur l'immigration.

Le Parisien :

Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi en Ecosse

Celui qui est soupçonné d’avoir tué toute sa famille à Nantes avant de se volatiliser était recherché depuis avril 2011.

Par Jean-Michel Décugis et Eric Pelletier Le 11 octobre 2019 à 20h40

Xavier Dupont de Ligonnès : comment les policiers ont retrouvé sa trace

Huit ans après la mort de toute sa famille à Nantes, Xavier Dupont de Ligonnès a été interpellé ce vendredi à l’aéroport de Glasgow. La fin d’une cavale et le départ d’une nouvelle enquête.

Par Jean-Michel Décugis, Eric Pelletier, Damien Delseny, Vincent Gautronneau et Geoffroy Tomasovitch Le 11 octobre 2019 à 22h45

Xavier Dupont de Ligonnès voyageait avec un passeport volé en 2014

Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d’avoir tué sa femme et à ses quatre enfants en 2011 à Nantes.

Par N.B., R.K., avec la rédaction du Parisien Le 11 octobre 2019 à 22h18

Médiapart :

L'homme arrêté à Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, selon BFM TV

12 oct. 2019 Par Agence Reuters

L'homme arrêté vendredi à Glasgow en Ecosse n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès d'après les résultats de tests ADN, rapporte samedi la chaîne de télévision BFM TV qui cite une source proche du dossier.

Dupont de Ligonnès: Correspondance seulement partielle des empreintes

12 oct. 2019 Par Agence Reuters

Les empreintes de l'homme arrêté vendredi à l'aéroport de Glasgow ne correspondent que partiellement à celle de Xavier Dupont de Ligonnès, suspect de la tuerie de Nantes en fuite depuis 8 ans, rapporte samedi BFM TV.

Xavier Dupont de Ligonnès arrêté à Glasgow, selon plusieurs médias

11 oct. 2019 Par Agence Reuters

Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir assassiné toute sa famille et activement recherché depuis avril 2011, a été arrêté vendredi à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse, en provenance de Roissy-Charles de Gaulle, rapportent plusieurs médias.

 France info :

Xavier Dupont de Ligonnès : "Différents éléments nous faisaient penser qu'il était encore vivant"

Jean-Michel Laurence a enquêté avec Béatrice Fonteneau. Ils avaient pu trouver un dépôt d'argent sur un compte et quelqu'un faisait ses actualisations mensuelles sur Pôle Emploi.

Xavier Dupont de Ligonnès : "Le suicide n'a jamais été dans son plan", assure le psychiatre et criminologue Pierre Lamothe

"Quand on veut se suicider, on le fait sans aller enterrer les corps sous une terrasse avec de la chaux, ce qui représente un travail énorme et qui signe clairement qu'il va y avoir une fuite", analyse le Dr Lamothe.

Xavier Dupont de Ligonnès : "J'ai toujours pensé qu'il était vivant", assure l'ancien directeur de la PJ, Jean-Marc Bloch

Aujourd'hui présentateur de l’émission "Non élucidé" sur RMC Story, Jean-Marc Bloch n'a jamais cru à la thèse du suicide de Xavier Dupont de Ligonnès.

"C'est une monumentale connerie" : pour un voisin de la maison perquisitionnée à Limay, l'homme arrêté en Écosse n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès

Une perquisition a eu lieu vendredi soir à Limay, au domicile indiqué sur le passeport de l'homme arrêté en Écosse. Dans le quartier c'est la stupéfaction. Pour un couple voisin, il n'y a aucun doute, cet homme ne peut pas être Xavier Dupont de Ligonnès.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.