Vers un capitalisme de géants ?

Depuis quelques jours les fusions acquisitions de Tiffany-LVMH et Suez-Veolia font la une de la presse économique depuis quelques jours. La période actuelle est une période de deals; la crise a rebattu les cartes entre les entreprises, certaines sont fragilisées quand d’autres sont renforcées.

https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/entendez-vous-leco-emission-du-lundi-14-septembre-2020

 

 

Prolonger :

Rachat de Tiffany: le coup de folie du Quai d’Orsay au service de LVMH  10 septembre 2020 Par Martine Orange

Ne voulant plus réaliser le projet de rachat de Tiffany qu’il jugeait désormais trop cher, Bernard Arnault a obtenu du ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian une lettre qui lui a permis d’annuler son acquisition. Jamais un gouvernement n’est allé aussi loin dans le soutien d’un groupe privé.

 

Guerre au sein du capitalisme français :

 

L'affaire Véolia, Suez et Engie : une répétition de la lutte entre la CGE et Thomson ?

Comment VGE, patronat et haute fonction publique ont saboté l'internet en France

Louis Pouzin est un des pères d'internet. Alors que le World Wide Web fête ses 30 ans, l’un des Français, qui fut à l’origine de la création d’Internet avec le réseau Cyclades, Louis Pouzin revient sur son parcours saboté par le comportement stupide du patronat français, notamment Ambroise Roux, et de la haute fonction publique. Il a été récupéré par les USA qui ont revendu son travail.

 

Ce qui se cache peut-être derrière la bataille entre Véolia et Suez (comme s'ils ne pouvaient pas collaborer) :

1 Hydrogène vert. Comment Paris et Berlin entendent faire la pluie et le beau temps Par : Florence Schulz | EURACTIV.de | translated by Nathanaël Herman  11 sept. 2020

Paris et Berlin souhaitent devenir les maîtres incontestés de l’hydrogène vert. Comment ? Les deux nations prévoient de construire une usine de production commune qui percevra des aides financières publiques. Toutefois, l’énergie atomique demeure source de désaccord.

2 -  Engie et ArianeGroup collaborent dans l'hydrogène renouvelable liquéfié   Par Alexandra Saintpierre, Boursier le 10/09/2020 à 17:07

Engie et ArianeGroup signent un accord de collaboration dans le domaine de l'hydrogène renouvelable liquéfié afin d'accélérer la décarbonation des transports lourds et longue distance.

Engie et ArianeGroup mettent ainsi à profit leurs expertises et leurs technologies de pointe dans l'hydrogène pour :
- élaborer et tester la technologie de liquéfaction optimisée avec le développement d'un liquéfacteur d'hydrogène sur le site industriel d'ArianeGroup à Vernon (Eure) ;
- développer ensuite une offre de produits et de services sur la chaîne de l'hydrogène liquéfié, en priorité pour les applications maritimes et fluviales.
 
ArianeGroup maîtrise les systèmes de propulsion fondés sur l'hydrogène liquide et les infrastructures sols associées depuis plus de 40 ans grâce à l'aventure Ariane. A ce titre, il emploie plus d'un millier de personnes en France et en Allemagne travaillant quotidiennement sur les technologies hydrogène. En outre, ArianeGroup opère sur son site de Vernon (Eure) le plus grand centre d'essais hydrogène en Europe.

"Les fusées Ariane ont permis à ArianeGroup de faire partie des rares sociétés au monde maîtrisant les systèmes et solutions fondés sur l'hydrogène liquéfié", commente André-Hubert Roussel, CEO d'ArianeGroup qui ajoute : "A l'heure où l'hydrogène devient un élément clé des plans de relance en  France,  en Allemagne et pour le Green Deal européen, nous sommes impatients d'engager des projets concrets avec nos partenaires industriels ainsi qu'avec les collectivités locales et les acteurs institutionnels. Les innovations en cours dans le secteur des lanceurs, comme le moteur ultra-bas coût Prometheus, vont encore accélérer la capacité d'ArianeGroup de rendre accessible à tous des technologies et solutions hydrogène 100% européennes".

Engie met ses compétences dans le domaine des gaz liquides au service de ce programme de recherche et développement ambitieux. L'objectif est d'élaborer des solutions technologiques qui permettront de viabiliser l'utilisation de l'hydrogène liquide et d'offrir des solutions innovantes et intégrées à ses clients du secteur du transport lourd et longue distance. De plus, Engie est déjà engagé dans le développement de solutions à base d'hydrogène renouvelable pour le transport intensif.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.