" Fin du monde et fin de mois " - I Muvrini (Noël Gilets jaunes)

VIDEO. "Fin du monde et fin de mois" : le groupe corse I Muvrini apporte son soutien aux "gilets jaunes" en chanson - la vidéo comporte des témoignages de "gilets jaunes". I Muvrini cite Jaurès et rappelle qu'un mouvement non-violent est le meilleur moyen de vaincre la violence du pouvoir à laquelle est confrontée la population.

http://www.muvrini.com/mailing-Gilets-jaunes.html

Sur France info :

VIDEO. "Fin du monde et fin de mois" : le groupe corse I Muvrini apporte son soutien aux "gilets jaunes" en chanson

Le célèbre groupe de polyphonies corses a mis en ligne "Fin du monde et fin de mois", un titre qui rend hommage à la mobilisation des "gilets jaunes". 

"Fin du monde et fin de mois, on ira / Fin du monde et fin de mois, toi et moi / Fin du monde et fin de mois, on ira / Fin du monde et fin de mois, même combat." Dans une chanson publiée jeudi 13 décembre sur YouTube, le groupe corse I Muvrini apporte son soutien au mouvement des "gilets jaunes". 

"Cette année, le père Noël (...), quand il descendra du ciel, mettra-t-il un gilet jaune ?", chantent I Muvrini. Des paroles entrecoupées par des "voix citoyennes" recueillies par Le Média, précise le groupe sur son site

A la fin du clip, le groupe signe un texte appelant les "gilets jaunes" au calme. "Pour ne pas devenir 'utiles au système', évitons le piège de la violence. Tout acte violent donne à l'adversité les arguments pour enfouir la vérité, séparer et briser les élans citoyens. Apprenons à devenir aptes au conflit. Les stratégies du combat non-violent offrent cette efficacité et cette chance. Cela vaut pour chacune, chacun de nous, mais aussi pour les citoyens gouvernants, policiers..." 

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/video-fin-du-monde-et-fin-de-moi-le-groupe-i-muvrini-apporte-son-soutien-aux-gilets-jaunes-en-chanson_3100683.html

Prolonger :

La crise Par L'homme parle - 2009 (les paroles dénoncent déjà les causes de la révolte des gilets jaunes) - sur leur dernier album " Le jour viendra "

Les oubliés Par Gauvain Sers - 2018 - sur la désertification et la diagonale de la misère en France

Requiem pour un con Par Serge Gainsbourg

Baga Biga Higa interprété par Mikael Laboa avec choeur et orchestre

Corsica et Veiller tard Par I Muvrini avec 2000 choristes

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.