Idlib, 500.000 enfants piégés par le froid, la faim et les bombardements

Le chiffre est à peine croyable. Inimaginable. 500.000 enfants ont dû fuir leur domicile depuis le 1er décembre 2019 dans la région d’Idlib (nord-ouest de la Syrie). Avec eux, 300.000 adultes, dont une majorité de femmes. Selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (BCAH), c’est l’une des plus graves crises humanitaires en Syrie depuis le début de la guerre, en 2011.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_a-idlib-500-000-enfants-pieges-par-le-froid-la-faim-et-les-bombardements-aveugles?id=10432714

"Il s’agit du plus grand déplacement de la pire guerre de notre génération", déplorait mercredi Jan Egeland, secrétaire général du Norwegian Refugee Council et ancien conseiller de l’ONU pour la Syrie. Depuis le mois d’avril 2019, 1,2 million de civils ont fui les combats dans cette région, selon l’ONU.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.