Habiter un monde plus chaud

En pleine crise sanitaire, le précédent numéro d’Urbanisme (n° 416, printemps 2020) s’interrogeait sur les scénarios permettant de parvenir à une ville bas-carbone, avec en ligne de mire l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Un engagement bien difficile à tenir, alors même que l’atteinte de cet objectif ne permettrait qu’un ralentissement de la hausse des températures.

https://www.urbanisme.fr/habiter-un-monde-plus-chaud/dossier-417

Ce que l'architecture doit au climat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.