Traitement inhumain et dégradant au tribunal de Paris - le déni de l'administration

Le policier qui dénonce les actes humiliants imposés par des policiers à des personnes dans l'attente de leur présentation est accablé par son administration qui a pourtant l'obligation positive de garantir l'efficacité du respect de la dignité de la personne. Le refus de la préfecture de police et de l'IGPN à poursuivre les auteurs des faits dénoncés fait échec à la loi. Blast raconte.

https://www.blast-info.fr/articles/2021/etre-lanceur-dalerte-dans-la-police-mission-impossible-auposte-avec-david-dufresne-9q95ZHrMSL6HxkvSz9Blvw

" Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien. Edmund Burke

Prolonger :

Dépôt du tribunal de Paris: l’IGPN avait couvert la hiérarchie policière

Des policiers racistes se sont livrés à des actes de maltraitance pendant plus de deux ans dans les geôles du tribunal de grande instance de Paris, ainsi que l’a révélé StreetPress, sans que leurs supérieurs, pourtant alertés, n’y mettent fin. Mediapart a pu avoir accès à l’enquête administrative…

IGPN : plongée dans la fabrique de l’impunité

Pendant six mois, nous avons épluché des milliers de pages et analysé un par un 65 dossiers de l’IGPN. L’analyse met au jour des techniques récurrentes permettant à la police des polices de blanchir les forces de l’ordre.

Traitement inhumain et dégradant au tribunal de Paris - le déni de l'administration

Le policier qui dénonce les actes humiliants imposés par des policiers à des personnes dans l'attente de leur présentation est accablé par son administration qui a pourtant l'obligation positive de garantir l'efficacité du respect de la dignité de la personne. Le refus de la préfecture de police et de…

Torture au tribunal de Paris, la flicosphère méprise ses obligations légales

Mais de qui se moque la police ? Monsieur BENMOHAMED révèle à sa hiérarchie des actes de torture qui durent depuis des mois au sein du palais de justice et rien ne se passe jusqu'à ce qu'il doive, en dernier recours, témoigner à visage découvert dans la presse. Et les obligations du code de procédure…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.