Baisse de 54% de la pollution à Paris depuis le confinement

La pollution du dioxyde d'azote (NO2), produit principalement par les véhicules et les centrales thermiques, a chuté de 54% à Paris et de 45% à Madrid, Milan et Rome pendant le confinement, selon les cartes publiées par l'Agence spatiale européenne. Lyon, Strasbourg, Thionville, Metz, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lille bénéficient également de cette amélioration.

https://www.esa.int/Applications/Observing_the_Earth/Copernicus/Sentinel-5P/Air_pollution_remains_low_as_Europeans_stay_at_home

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.