Bruxelles décide de passer au 30km/h en ville

Pendant qu'Emmanuel Macron prend acte des propositions de la convention citoyenne sur le climat, la région Bruxelles capitale a décidé de devenir une agglomération où le 30 km/h sera la règle générale et non plus l'exception à compter du 1er janvier 2021. La proportion de la zone 30 portera sur 85% des voies publiques de l'agglomération.

https://mobilite-mobiliteit.brussels/fr/bruxelles-bientot-ville-30

Pourquoi 30 km/h (presque) partout?

Chaque année, en Région de Bruxelles-Capitale, 50 personnes sont tuées ou gravement blessées à cause des excès de vitesse et des vitesses inadaptées. L'objectif premier de la Ville 30 est donc d'augmenter la sécurité de tous les usagers : celle des piétons et cyclistes bien sûr mais également celle du conducteur et passagers de la voiture. En cas de choc à 30 km/h, la ceinture joue parfaitement son rôle protecteur.

Cette mesure permet aussi d'apaiser la circulation, notamment dans les quartiers et d'offrir des conditions plus favorables au transfert modal, au développement du vélo et de la marche pour de courtes distances. 

Le 30 km/h réduit également les nuisances sonore : à 30 km/h, c’est comme si le trafic avait diminué de 50 % au niveau auditif.

Par cette mesure, Bruxelles s'inscrit d'ailleurs dans l'air du temps : d'autres villes comme Lille (88% en zone 30), Paris ou Bordeaux  (objectif 85% en zone 30) sont aujourd'hui dans la même démarche.

Qu’est-ce que cela signifie en pratique ?

Concrètement, vous devrez rouler à 30km/h sur l’ensemble des routes de la Région de Bruxelles-Capitale, excepté les axes structurants, sur lesquels la vitesse sera maintenue à 50 ou 70 km/h. Le régime de vitesse, dans ce cas, sera clairement indiqué par la signalisation routière.

Voici la carte de la Région avec les limitations de vitesse qui seront en vigueur pour chaque voirie à partir du 1 janvier 2021: Icône PDFville30

En pratique, en agglomération en Région de Bruxelles-Capitale, la limitation de vitesse sera le 30 km/h.

 

Prolonger :

Arrêt sur images : Convention climat : " Je ne m'attendais pas à des réactions si violentes "

150 citoyen.nes tiré.es au sort ont donc accouché de 146 propositions visant à réduire le bilan carbone de la France. Les réactions politiques et médiatiques ont été conformes à ce qu'on pouvait en attendre, certains trouvant que les 150 n'étaient pas allés assez loin, les autres criant déjà à la "dictature verte". Retour sur ces réactions et tentative de bilan de cet exercice de démocratie inédit, avec Cyril Dion, garant de la convention citoyenne pour le climat, Hugues Olivier Brillouin, photographe, citoyen de la convention et Marine Rogovitz, étudiante, citoyenne de la convention.

Le Monde : « Fiers » du travail accompli, les citoyens de la convention pour le climat adoptent leur rapport final

Les 150 Français tirés au sort ont adopté plus de 150 propositions pour réduire les émissions de CO2. Ils proposent notamment un référendum sur la révision de la Constitution.

Médiapart :  Les 150 de la Convention pour le climat votent des propositions fortes 21 juin 2020 Par Héléna Berkaoui

Sous pression, les citoyens tirés au sort se sont réunis une dernière fois pour voter les propositions issues de huit mois de travaux. Des mesures ambitieuses dont l’application va désormais dépendre de l’exécutif. 

Sud-Ouest : Economie : malgré le moratoire demandé par la Convention citoyenne, les enchères de la 5G confirmées

La secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher a affirmé que les enchères pour attribuer les fréquences 5G seraient bien lancées en septembre, fermant ainsi la porte au moratoire demandé par la Convention citoyenne pour le climat.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.