La Chine en voie d'effacer l'euro et l'économie européenne

A la différence de l'UE, Pékin adopte des moyens financiers en adéquation avec son niveau économique pour imposer sa monnaie comme monnaie de réserve internationale en proposant la convertibilité en or de ses échanges libellés dans sa monnaie nationale aux pays producteurs de pétrole.

https://www.mediapart.fr/journal/economie/180118/la-chine-met-au-defi-le-dollar-roi/commentaires#comment-8645260

 

" Pour contourner les problèmes d’inconvertibilité du yuan, les autorités chinoises ont annoncé que les pays producteurs pourraient être payés soit en yuans, soit en or. "

" Ce retour du métal jaune, défendu depuis longtemps par la Chine, a stupéfait le monde financier : depuis près de cinquante ans, l’or a disparu des transactions monétaires. Les Chinois semblent au contraire considérer que les réserves aurifères ont un rôle à jouer, ne serait-ce que par les règles qu’elles imposent : la référence à l’or pose des limites à la création monétaire et à la dette, ou au moins oblige ceux qui en abusent à donner une traduction dans l’évaluation de leur monnaie. L’analyse semble partagée par d’autres pays. Ces derniers mois, l’Allemagne a rapatrié à grands frais ses réserves d’or stockées jusqu’alors aux États-Unis et en France. Tandis que la Chine accumule de l’or dans ses réserves, la Russie, elle, est devenue la principale acheteuse d’or sur les marchés "

 

 

Prolonger :

Les rserves nationales d'or en octobre 2014

Source : L'OBS https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-economie/20141109.RUE6542/pourquoi les ...

 

Quand Nicolas Sarkozy vendait l'or français pour une poignée de ...

Cour des comptes : quand Sarkozy liquidait un cinquième du stock d ...

Nicolas Sarkozy a fait perdre des milliards à la France en vendant ...

Quand Nicolas Sarkozy vendait 20 % de l'or français pour une ...

La Banque de France a vendu 56 tonnes d'or - La Tribune

ventes stocks d'or de la France /Sarkosy nous a couté plus de ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.