Xavier Bertrand prône la répression automatique et systématique

" Je demanderai aux Français de se prononcer " à l'automne 2022 sur une modification de la Constitution afin que soit instaurée " une peine de prison automatique minimum d'un an non aménageable " quand " on attaque un policier, un gendarme, un pompier, un maire ", a affirmé le président des Hauts-de-France sur Europe 1.

https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/xavier-bertrand-reclame-des-peines-automatiques-pour-ceux-qui-agressent-des-policiers_4379691.html

Peines automatiques ? Sans oublier qu'il y a déjà des abus scandaleux à propos des outrages :

Outrages à policier : abus de procédure en série

Depuis 2006, les dépenses liées à la protection juridique accordée aux policiers ont augmenté de plus de 50 %. « Un rapport de l'IGA ne s'impose pas au ministre », balaie Manuel Valls. Article - Louise Fessard - 23 janv. 2014 - 70 commentaires

Le délit d’outrage dégainé à outrance (Libération)  Lien - Vincent Truffy - 10 juil. 2008 - Aucun commentaire

Des policiers abusent des plaintes pour «outrage à agent» - Le Figaro

Un rapport remis au ministère de l'Intérieur dénonce la prise en charge par l'administration des frais d'avocats dans des affaires d'outrage et d'insultes envers des policiers.

Police: Castaner veut des procédures simplifiées pour les "outrages, violences ou menaces"

Le ministre de l'Intérieur veut également équiper massivement les forces de l'ordre de caméras pour les "protéger dans le jeu des images qu’on leur oppose si souvent.”

Sur les élections, à propos de la candidature de Xavier Bertrand, soluble dans celle d'Emmanuel Macron ou Marine Le Pen :

Le concept d'alternance unique que dénonçait Jean Claude Michéa avant les élections de 2012

Prolonger :

Derrière l’émotion, un fiasco policier

Par Pascale Pascariello

Alors que le verdict prononcé en appel par la cour d’assises de Paris, le 18 avril, a suscité des réactions outragées, Mediapart révèle qu’en garde à vue, les policiers ont tronqué des pans entiers des propos de prévenus et ont fait pression pour que soient mis en cause des jeunes du quartier.

«Il leur fallait trouver des coupables»

Par Armel Baudet et Pascale Pascariello

Foued, 22 ans, a passé plus de quatre ans en prison. La cour d’assises des mineurs de Paris l’a acquitté le 18 avril, l’innocentant de toute participation aux violences commises à l’encontre des policiers, le 8 octobre 2016, à Viry-Châtillon. En liberté depuis deux jours, il raconte à Mediapart ce qu’il a vécu.  

Le verdict déclenche une surenchère policière et politique

Par Camille Polloni et Ilyes Ramdani

Une partie de la droite et de l’extrême droite emboîte le pas aux syndicats de police, qui ont manifesté mardi dans plusieurs villes, pour dénoncer un verdict trop clément et réclamer une forme de condamnation automatique.

 Amnésique ou menteur, Xavier Bertrand a choisi

Comme l'atteste cet article de Libé, Xavier Bertrand aime avancer des informations faussées. « Chaque année, c’est 7 milliards d’euros d’impôts de plus que les régions gérées par le Parti socialiste ont décidé d’augmenter. » Pour un ancien assureur, l'erreur laisse des doutes sur sa bonne foi. La liste est longue, arrêtons-nous là.

Dans la biographie non-autorisée de Christophe Jakubyszyn et Muriel Pleynet ("Le Fabuleux Destin de Xavier Bertrand"), un ancien collaborateur confie : « Il n’y a aucune spontanéité chez lui. Tout est préparé, même les blagues. Cela révèle un grand manque de confiance en lui. » Pour avoir fréquenté le maire de Saint-Quentin, alors journaliste dans un groupe de presse départementale marquée à droite, je confirme que le populisme représente l'une des qualités n°1 de ce suiveur hors pair.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.