Journée Mondiale sans voiture

A quand une journée mondiale par semaine sans émission de CO2 ? La journée du farniente, sans avion, sans circulation motorisée, sans avion, sans bruit ni stress, ... Une journée qui s'inscrirait dans un week-end de trois jours fériés dont un jour chômé et payé (vendredi, samedi et dimanche). Cela permettrait de maintenir la fermeture dominicale et garantir le bien-être général.

https://www.journee-mondiale.com/118/journee-mondiale-sans-voiture.htm

Prolonger :

Tout ce qu'il faut savoir pour ce dimanche sans voiture

Point d’orgue de la semaine européenne de la mobilité, le dimanche sans voiture aura lieu ce 22 septembre dans plusieurs villes belges. L’ensemble de la Région bruxelloise sera fermé au trafic automobile de 09h30 à 19h00. Les grands boulevards ainsi que les petites rues de la capitale seront donc laissés aux piétons et aux vélos pendant toute la journée.

Vous rendre à Bruxelles en voiture pourrait désormais vous coûter cher !

Automobilistes, méfiez-vous : la région bruxelloise est désormais une "Zone basse émission", et ça ne concerne pas que les gros pollueurs. Depuis le 1er  octobre 2018 de (lourdes) sanctions sont dressées aux véhicules contrôlés (par caméra) trop polluants mais aussi aux véhicules immatriculés à l'étranger qui n'auront pas été enregistrés au préalable !

Gilets jaunes : les leçons des sciences sociales

Des travaux universitaires éclairent le mouvement des gilets jaunes et le décalage criant entre les préjugés de la communication politique et les résultats de la recherche révélant que ce mouvement est féministe, écologiste, pacifiste, compatible avec la démocratie représentative à la condition d'une représentation conforme à la réalité sociologique et plus d'écoute des acteurs publics, etc.

Enquête sur la naissance et les inspirations du néolibéralisme

Pour comprendre certaines injonctions récurrentes du discours politique contemporain, la philosophe Barbara Stiegler a mené l'enquête aux origines du néolibéralisme, du côté notamment de Walter Lippmann. Le néolibéralisme est un darwinisme social, un biologisme étranger à la pensée libérale, voire opposé.…

Le néolibéralisme américain : justification rationnelle de la criminalité organisée

On ne peut pas réduire l'homme à la dimension économique, c'est une folie selon Franck Knight, un des maîtres de Milton Friedman. La "folie" - l'erreur - du néolibéralisme est de négliger la dimension anthropologique et éthique au point d'assimiler la criminalité à une démarche rationnelle d'homo oeconomicus.

Voir ég. :

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.