Caranaval contestataire du néolibéralisme, de Guy Fawkes en gilets jaunes au jocker

Liban, Chili, Hong Kong… Le masque du Joker surgit dans les manifestations à travers le monde au côté du masque de Guy Fawkes. Le Monde nouveau paraît accoucher d'un "V comme Vendetta" à Gotham City. La contestation se travestit-elle en réponse au "ruissellement" d'une action et d'une communication délirantes du politique ? Le renvoyant à l'image d'un clown dangereux à la dérive.

https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/hong-kong/en-images-liban-chili-hong-kong-quand-le-masque-du-joker-surgit-dans-les-manifestations_3670223.html

 

 

Le Joker, criminel facétieux et clown sans foi ni loi, fait le tour du monde. Et pas seulement dans les salles de cinéma, où le film de Todd Phillips cartonne. En quelques semaines, il est devenu l'un des visages les plus repris dans les manifestations qui secouent certains pays. Des rues de Beyrouth, au Liban, à celles de Hong Kong, en passant par le Chili, qui connaît sa plus grande contestation depuis la fin de la dictature, ou encore à Londres et aux Etats-Unis, le maquillage de Joaquin Phoenix a fait son apparition dans nombre de soulèvements populaires.

Pour autant, le Joker n'a pas encore détrôné son grand rival des manifestations : le masque de Guy Fawkes dans V pour Vendetta, bien plus répandu, notamment à Hong Kong, à en croire les photographies publiées par les agences de presse. "Les manifestants les plus pauvres (…) portaient beaucoup le masque de V. Le Joker, beaucoup moins. J’ai vu trois ou quatre filles de 19 ou 20 ans maquillées en Joker, mais c’est tout", rapporte Patricia Khoder, qui a suivi les manifestations au Liban pour L'Orient-Le Jour, à CheckNews. La victoire du Joker sur les autres personnages de la pop culture n'est pas encore acquise. Franceinfo fait le tour du monde de son apparition. 

20280051.jpg

1|8 Une manifestante à Beyrouth (Liban), avec un maquillage du Joker, le 19 octobre 2019. PATRICK BAZ / AFP

20280099.jpg

2|8 Des militants hongkongais, dont une (au fond, à gauche) portant un masque du Joker, le 20 octobre 2019. IVAN ABREU / SIPA USA

20280067.jpg

3|8 Un tag représentant le Joker dans les rues de Beyrouth, au Liban, le 19 octobre 2019. ANWAR AMRO / AFP

20280115.jpg

4|8 Un manifestant à Hong Kong, le 20 octobre 2019, avec un masque du Joker. KIN CHEUNG/AP/SIPA / SIPA

20280179.jpg

5|8 Le visage du Premier ministre britannique, Boris Johnson, est grimé en Joker, sur une pancarte à Londres, le 19 octobre 2019. MAXPPP

20280035.jpg

6|8 Une manifestante à Beyrouth (Liban), avec un maquillage de Joker, le 19 octobre 2019. PATRICK BAZ / AFP

20280083.jpg

7|8 Une œuvre du groupe de street artists libanais Ashekman, à Beyrouth, le 18 octobre 2019. ASHEKMAN / AFP

20280211.jpg

8|8 Un manifestant anti-Trump avec un masque du Joker à Minneapolis, aux Etats-Unis, le 10 octobre 2019. JIM URQUHART / REUTERS

 

prolonger :

France culture : Joker, du succès au phénomène

Joaquin Phoenix dans le film "Joker".

Le Monde diplomatique : Justin Trudeau ou l’étalage de vertu Par David Carment & Richard Nimijean, octobre 2019  

Pour les grands médias, la duplicité du premier ministre canadien Justin Trudeau serait apparue lorsque ont été révélées des images le montrant maquillé en noir. Le dirigeant libéral ne s’était-il pas présenté en défenseur de la diversité ? Il existe un autre domaine, beaucoup moins commenté, dans lequel le fossé béant entre ses discours et ses actes se manifeste : la politique étrangère.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.