XXI° siècle : vers la privatisation du pouvoir régalien

Aux pirates du XVIIè siècle, qui pouvaient aussi agir au profit de leur roi, s'est substitué un genre nouveau de corsaires modernes auxquels recourent désormais les Etats. L'obscurité de leurs missions ne permet pas de les réduire à l'image d'Epinal, comme on le fait encore de leurs prédécesseurs.

https://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-des-espions-saison-2-les-nouveaux-corsaires/saison-29-06-2020-23-08-2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.