Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

236 Billets

2 Éditions

Lien 24 avr. 2021

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Mine à ciel ouvert et village en péril au Portugal pour les voitures électriques

La voiture électrique est la cause du projet minier d'extraction de 200 000 T de lithium/an. Les terres menacées sont détenues collectivement par les villageois et reconnues comme patrimoine agricole mondial par les Nations Unies. " Il y a de l'eau partout ! Quand on commence à mélanger l'eau avec la roche, la pierre, c'est une forme de destruction ". Les investisseurs sont britanniques.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://fr.euronews.com/2021/04/23/une-region-agricole-du-portugal-menacee-par-le-boom-des-batteries

"Nous voulons bien entendu sortir des énergies fossiles, mais nous devons connaître les impacts réels de cette transition énergétique et l'un d'eux concerne l'exploration minière du lithium," estime Paula Nunes da Silva, présidente de Quercus (association nationale pour la préservation de la nature).

"Le lithium sera nécessaire, mais qu'allons-nous faire de ces batteries et de la transformation du lithium ? En tant qu'ONG environnementale, nous avons certains doutes," insiste-t-elle.

Le sort de Covas do Barroso dépend désormais de l'accord final du gouvernement. Bien que l'étude d'impact environnemental ait été validée, le projet de mine doit encore passer par une consultation populaire. Selon la municipalité de Boticas qui englobe le village, la majorité des citoyens sont contre le projet malgré les promesses de la société minière d'offrir 200 emplois directs.

"95% de la population est contre la mine car nous n'avons pas beaucoup de chômeurs : ceux qui vont y travailler seront des gens qui viennent d'ailleurs, qui arrivent le matin en camionnette et qui repartent vers d'autres municipalités à la fin de la journée," assure Fernando Queiroga, maire de Boticas. "Cela ne créera pas de richesse, cela détruira les emplois que nous avons dans le tourisme rural, la gastronomie, l'agriculture."

Le gouvernement portugais pourrait surmonter les oppositions à la mine en invoquant l'intérêt national et exproprier les propriétaires terriens.

Le berger Paulo Pires estime lui que Covas do Barroso paie les conséquences des ambitions climatiques de l'Europe. "Je ne suis pas contre le lithium, mais je ne suis pas d'accord pour que l'on vienne polluer mon village et d'autres villages comme le mien afin de dépolluer les villes."

Si du lithium est un jour extrait de ses pâturages, le berger affirme qu'il n'aura d'autre choix que de quitter son village.

Un village qui illustre l'un des paradoxes de la transition énergétique européenne où des communautés rurales et durables sont sacrifiées au nom de la protection de l'environnement.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Guerre en Ukraine : des Français collaborent avec la « justice » de Poutine
Depuis le lancement de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs militants français d’extrême droite fabriquent des preuves de crimes de guerre ukrainiens pour un faux tribunal russe.
par Elie Guckert
Journal — Afrique
Burkina Faso : récit d’un putsch sur fond de rejet de la France
Huit mois après avoir pris le pouvoir par la force, le lieutenant-colonel Damiba a été déchu à son tour. Les « néo-putschistes » et des activistes l’ont présenté comme le suppôt de la France afin de mobiliser la jeunesse. Sans cela, ils ne seraient peut-être jamais arrivés à leurs fins.
par Rémi Carayol
Journal
Comment l’exportation de lait et de viande « bas de gamme » démultiplie la catastrophe écologique
Dans un rapport publié mardi 4 octobre, Greenpeace, Oxfam et Réseau Action Climat analysent les conséquences de l’élevage français destiné au marché international. Un désastre environnemental et une concurrence déloyale pour les pays importateurs.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel