Wirecard: un scandale jusqu’au sommet de l’Etat allemand

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire du plus grand scandale financier en Allemagne met en cause le ministre social-démocrate des Finances, Olaf Scholz, candidat à la succession d’Angela Merkel. LE SOIR Par Christophe Bourdoiseau Le 25/06/2021

https://plus.lesoir.be/380647/article/2021-06-25/wirecard-un-scandale-jusquau-sommet-de-letat-allemand

Un PDG en prison, son adjoint en fuite et soupçonné d’être protégé par les services secrets russes, un témoin clé qui meurt dans des conditions obscures aux Philippines, 300.000 entreprises abandonnées à leur sort, des milliers de petits porteurs ruinés, une chancelière interrogée par la commission d’enquête parlementaire et un candidat à la chancellerie qui refuse de porter la responsabilité du plus grand scandale financier allemand… « L’affaire Wirecard » n’est pas seulement un passionnant roman policier ; c’est une véritable affaire d’Etat.

Un an après le dépôt de bilan de cet ancien « champion national » de la finance allemande, sorte de concurrent de PayPal et de Western Union, la commission d’enquête parlementaire a rendu ses conclusions en début de semaine. Il a été présenté ce vendredi à l’assemblée fédérale (Bundestag). Les dirigeants de l’ancien géant allemand des transactions financières ont escroqué ses actionnaires en bernant pendant des années les autorités du contrôle financier (Bafin) et en manipulant les cabinets d’audit (en l’occurrence, EY).

Angela Merkel roulée dans la farine

(...)

Lire aussi

Clap de fin pour Wirecard, la star de fintech allemande?

Financial Times Investigations - Inside Wirecard

Scandale Wirecard (Wikipédia)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.