Analyses politistes de l'abstention

À la veille du second tour des élections régionales, retour sur le phénomène de l’abstention qui a marqué le scrutin du premier tour et fait l’objet de nombreuses analyses qui identifient comme causes : rupture de la confiance, signal d'alerte, anomie sociale, acédie politique

https://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-de-presse-des-idees/la-revue-de-presse-des-idees-du-samedi-26-juin-2021

L'abstention est l'effet miroir que renvoie l'électorat à la désaffection démocratique du quotidien. La Démocratie ne se se limite pas aux élections. C'est tous les jours, y compris dans les lois que les assemblées discutent, les déclarations et l'action publique, ... Cette démocratie s'apprécie par la rigueur de sa conformité aux valeurs de la République (cf. les lois liberticides et la régression sociale). Ce qui n'est plus du tout le cas et qui n'est pas dénoncé comme cela devrait l'être.

Constater que la majorité de la population en s'abstenant dénonce cette abdication démocratique des pouvoirs constitués devrait aussi conduire logiquement à relever que seuls ne votent encore celles et ceux qui soutiennent la pratique antidémocratique d'une idéologie patrimonialiste.

Ne vote peut-être plus finalement que l'électorat du premier tour qui a élu Macron.

Un (petit) regain de participation au second tour peut rebattre les résultats du premier tour, puisque ceux-ci reposent sur une abstention très importante. A u poins de permettre à Lutte ouvrière de faire des scores anormalement élevés à ce qu'elle fait d'habitude.

Prolonger :

« Le brouillage de l’offre politique est conséquent »

26 juin 2021 Par Mathilde Goanec

L’abstention record lors du premier tour des élections régionales et départementales ravive les questions sur les raisons d’un tel désaveu démocratique. La politiste Anne Jadot répond à celles de Mediapart.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.