Elections européennes faussées : des dizaines de milliers d'électeurs privés de vote

Impossible de voter aux élections européennes ! La mise en place du Répertoire électoral unique, une nouveauté administrative, a arbitrairement privé de droit de vote des milliers d'électeur. Le résultat des élections est donc faussé. Le droit de vote est un droit personnel fondamental. Aucune règlement ne peut justifier d'en priver son titulaire. Un cas d'annulation du scrutin ?

https://www.huffingtonpost.fr/entry/elections-europeennes-2019-la-mise-en-place-du-repertoire-electoral-unique-a-enerve-les-electeurs_fr_5cea6da5e4b00356fc230f97?utm_hp_ref=fr-politique

POLITIQUE - Impossible pour certains électeurs de glisser leur bulletin dans l’urne ce dimanche 26 mai. En se rendant aux bureaux de vote pour les élections européennes, de nombreux citoyens ont découvert avec surprise qu’ils avaient été radiés. 

Un “scandale”, “une honte”... En début de matinée, de nombreux électeurs ont fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux, en découvrant qu’ils ne pouvaient pas voter pour les élections européennes. Tous évoquent une “radiation” de l’Insee, qui intervient en effet désormais dans le processus administratif des inscriptions sur les listes. (...)

Auprès de LCI, la ville de Marseille évoque “plus de 65.000 cartes d’électeurs retournées en mai 2019” à cause d’erreurs d’état civils non corrigées ainsi que plus de 5500 Marseillais résidant hors de France, radiés des listes.

Prolonger :

Karine Le Marchand radiée des listes électorales et ça l'a mise en colère

L’animatrice a piqué une grosse colère dans son bureau de vote.

(... ) L’animatrice et présentatrice de “L’amour est dans le pré” a eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’elle avait été radiée des listes électorales au moment de présenter sa carte d’identité et sa carte électorale pour voter. Décontenancée, elle a filmé en story Instagram cette scène surprenante. (...) “C’est super, je ne peux pas voter alors que j’habite depuis quatre ans au même endroit... Vive la République!”, a-t-elle lâché sous le coup de la colère. 

Karine Le Marchand découvre qu’elle n’est visiblement pas la seule dans ce cas de figure. En cause, selon cet homme: “80 000 fichiers qui posent problème à Paris” en raison d’une “bascule des fichiers de la mairie vers l’Insee”.

Des cas similaires à Paris, mais aussi dans d’autres villes françaises comme Marseille où “plus de 65.000 cartes d’électeurs ont été retournées en mai 2019

Elections européennes : la mairie de Toulouse va saisir le ministère de l'Intérieur après la radiation de nombreux électeurs

Selon France Bleu Occitanie, la mairie de la préfecture de Haute-Garonne a recensé plus de 1 000 électeurs radiés par erreur des listes.

Bulletins absents, poussettes interdites, électeurs radiés... Un scrutin européen marqué par plusieurs couacs

Dans certains bureaux de vote français, le scrutin ne s'est pas forcément déroulé comme prévu, dimanche. Franceinfo a relevé plusieurs incidents.

Des électeurs radiés

Ils pensaient pouvoir accomplir leur devoir citoyen, mais arrivés devant les assesseurs, impossible de voter. Plusieurs électeurs se sont plaints d'avoir été radiés des listes électorales à leur insu, comme l'explique le Huffington Post.

#Electionseuropeenne2019 je me suis rendu pour réaliser mon droit civique! Ma grande surprise d avoir été radié des listes! Bravo la république pic.twitter.com/Qx5iHW17V3

— irwin (@Marv2Lao) 26 mai 2019

Nous ressortons de notre bureau électoral et #MrMonMec (qui y a déjà voté par 2 fois dans le passé) apprend qu’il a été RADIÉ PAR ERREUR des listes électorale (par l’@InseeFr ). Malgré sa carte d’électeur et ID, il n’a pas été autorisé à voter. Il n’était pas le seul apparemment.

— Sarah (@ParisianLolita) 26 mai 2019

Great d'être radié et de l'apprendre le jour-même des élections. L'organisation c'est pas le fort de tout le monde hein. Du coup vive l'abstention

— ❤ (@Maiiilysss) 26 mai 2019

Une situation que les mairies craignaient avant l'élection. De nombreux édiles mettaient alors ces erreurs administratives sur le compte de la transmission, le 1er janvier dernier, de la gestion du "Répertoire électoral unique" (REU) à l'Insee. L'institut statistique devait croiser les données communiquées par les communes avec le répertoire national d’identification des personnes physiques afin d'empêcher qu'un électeur puisse par exemple être inscrit à deux endroits différents. Mais l'Insee réfute toute radiation excessive, comme le détaille LCI, laissant craindre un règlement de nombreux contentieux devant la justice administrative.

Européennes : certaines listes électorales pourraient ne pas être à jour pour le scrutin

Les mairies doivent se saisir d'un nouveau fichier, le répertoire électoral unique, qui n'est pas sans poser quelques problèmes

Des électeurs seront-ils empêchés d'aller voter le 26 mai, jour des élections européennes en France ? "Dans de nombreuses communes, la menace plane de ne pas retrouver certains électeurs dans les listes d'émargement, quand d'autres n'ont pas encore reçu leur carte électorale", a révélé Le Parisien, mercredi 15 mai.

Le responsable de ce potentiel désordre n'est autre que le répertoire électoral unique (REU), un registre centralisé mis en place le 1er janvier, coordonné par l'Insee, et qui permet d'actualiser quotidiennement les inscriptions et les radiations dans les mairies. Seul problème : les mairies ont du mal à se saisir de ce nouveau fichier et à le synchroniser avec leurs listes historiques.

Dans l'Oise, par exemple, l’Association pour le développement et l’innovation numérique des collectivités (Adico) aurait reçu un millier d’appels sur les élections en avril, raconte Le Parisien. "Pour avoir échangé avec des associations qui assistent les mairies dans d’autres départements, on peut le dire : le phénomène est national", affirme au quotidien le directeur général, Emmanuel Vivé. Le ministère de l'Intérieur se veut néanmoins rassurant et assure que "les listes d'émargement peuvent ête éditées jusqu'à la veille du vote".  (Ce qui est mensonger puisque cela a été refusé plusieurs jours avant le vote)

Etc.

Mais, enfin, de quoi il s'emmêle ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.