Les Gilets Jaunes étaient 3 millions, 7% de l'électorat, de novembre 2018 à juin 2019

Jean-Yves Dormagen* et Geoffrey Pion**, *professeur de science politique de l'université de Montpellier et **géographe, ont calculé que 3 millions de personnes ont participé au mouvement des " gilets jaunes " entre mi novembre 2018 et juin 2019, soit 7% de l'électorat. Ce qui fait des " gilets jaunes " un mouvement historique d'ampleur comparable à ceux de juin 1936 ou Mai 1968.

https://www.monde-diplomatique.fr/2021/02/DORMAGEN/62755

Prolonger :

 

David Goodhart :  La tête, la main et le cœur : la lutte pour la dignité et le statut social au XXIe siècle  Edition Les Arènes 2020

 

Décrypter le macronien, la rhétorique du mépris des autres  21 janv. 2021

Derrière les mots du pouvoir, quelles logiques sont à l'oeuvre ? Myriam Revault d'Allonnes, professeure émérite des universités à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), nous parle du macronien et de notre époque : " Esprit du macronisme ou l'art de dévoyer le macronisme " Seuil, 2021

 

Gilets jaunes : Toujours pas de synthèse des doléances depuis 2 ans  16 janv. 2021

Deux ans après le début de la séquence post-Gilets jaunes, le 15 janvier 2019, l'association « Rendez les doléances ! » demande à Macron de « restituer aux Français ce qu’ils ont dit ». Un engagement public de plus du président qui est n'est pas tenu. Le stratagème du "Grand débat" est à rapprocher de la "Convention citoyenne pour le climat" et du "Conseil citoyen" sur le vaccin.

 

1871-2021: la Commune de Paris, une mémoire capitale

Un siècle et demi après le début du soulèvement parisien, un livre-somme retrace minutieusement la réalité de l’événement et les controverses politiques et historiographiques qu’il continue d’irriguer jusqu’à nos jours.

 

Conseillère de Pôle Emploi et DRH tuées : un lien avec un meurtre en Alsace pas exclu

Ce jeudi 28 janvier à 8h30, des coups de feu se sont faits entendre au sein d’une agence Pôle emploi de Valence. Un homme originaire de Nancy, ingénieur sans emploi, âgé de 45 ans, a sorti une arme et a tué une conseillère de 53 ans. Puis, il se serait rendu à Faun Environnement, à Guilherand-Granges, où il avait travaillé et a tiré à deux reprises sur la DRH, une femme de 51 ans, qui est décédée peu après. Plusieurs équipages de police nationale ont pris en chasse l’individu. L'homme a pu être interpellé au niveau du pont Mistral. Le procureur de la République de Valence n’exclut pas un lien avec l’assassinat, mardi, d’une responsable des ressources humaines tuée par arme à feu à Wolfgantzen, en Alsace. (voir ég.  Suicide au travail : les DRH face à la " conspiration du silence "  ; Didier Bille, le sniper des RH ; Quand un ingénieur de Centrale dénonce l'incohérence des formations ; Peut-on sortir de l'opposition entre "peuple" et "élite" ? )

" Lien confirmé " entre les meurtres de Drôme-Ardèche et celui du Haut-Rhin

Mardi soir, une DRH a été tuée près de Colmar dans le Haut-Rhin, deux jours avant le drame survenu au Pôle Emploi de Valence et en Ardèche. Les enquêteurs travaillaient depuis sur un lien entre les deux affaires.

 

Les restrictions font monter la colère au Danemark, aux Pays-Bas ou en Espagne 25 janv. 2021

L'inquiétude face aux nouveaux variants a entraîné l'adoption de mesures plus drastiques dans plusieurs pays d'Europe, suscitant l'opposition d'une frange de la population.

 

A cause du Covid, des jeunes sans débouchés «Personne ne me donne ma chance»

Par Khedidja Zerouali

Pour la génération Covid, décrocher une alternance ou un premier job est plus compliqué que jamais. Au point qu'une nouvelle pratique se répand : indiquer les stages annulés sur son CV. Pour le sociologue Dominique Glaymann, « c'est une catastrophe ».


 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.