Une critique de Pierre Rabhi

Frugalité et marketing Le système Pierre Rabhi par Jean-Baptiste Malet

https://www.monde-diplomatique.fr/2018/08/MALET/58981

La panne des grandes espérances politiques remet au goût du jour une vieille idée : pour changer le monde, il suffirait de se changer soi-même et de renouer avec la nature des liens détruits par la modernité. Portée par des personnalités charismatiques, comme le paysan ardéchois Pierre Rabhi, cette « insurrection des consciences » qui appelle chacun à « faire sa part » connaît un succès grandissant.

 

Prolonger :

 

« L’anthroposophie, discrète multinationale de l’ésotérisme », Le Monde diplomatique, juillet 2018.

 

actes-sud.fr Les Français et la nature Pourquoi si peu d'amour ?

 

Puis-je vous demander ?

21 août 2018Climat

L’article qui précède, sur Pierre Rabhi, a été lu par près de 15 000 [30 000 au 27 août] lecteurs différents, ce qui est beaucoup. Mais puis-je vous demander un effort supplémentaire contre la calomnie ? Vous pouvez envoyer cette adresse à vos contacts : http://fabrice-nicolino.com/?p=4615 et leur présenter l’affaire comme vous l’entendez. Il faut encore doubler ou tripler le nombre de gens au courant, seul moyen digne de faire face. Je vous fais une entière confiance,

Fabrice Nicolino

 

La réponse de Pierre Rabhi à Jean-Baptiste Malet dans une émission sur France culture :

La voix est libre avec Pierre Rabhi

De cause à effets, le magazine de l'environnement LE 23/09/2018

Chantre et pionnier de l'agroécologie, Pierre Rabhi est devenu un homme incontournable dans le débat sur l'agriculture de demain et la reconnexion de l'homme...

 

Autres émissions sur France culture :

Déconsommation : mode ou nécessité ?

L'ère est à la déconsommation. Consommer moins, mieux et autrement. Depuis quelques années, cette tendance se confirme. Nous achetons moins de viande, de produits d'hygiène, de vêtements. Chaque déconsommateur a ses raisons, économiques, environnementales ou simplement pour se sentir mieux.

Alice Waters : "il faut que les gens choisissent de cultiver la terre au lieu de construire des voitures"

Cheffe-cuisinière américaine qui milite pour une alimentation biologique et locale. Elle inspira Michelle Obama lors de l’élaboration de son programme pour une meilleure alimentation dans les cantines scolaires aux Etats-Unis.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.