L'élection de 2017 : le résultat du rétrecissement de la curiosité

Lors de cette élection présidentielle, les spécialistes ont également pointé du doigt l’effet “bulle de filtre”. Certains, comme la journaliste et universitaire Géraldine Muhlmann, s’inquiètent du règne des algorithmes : « Le risque moderne, c’est le rétrécissement de la curiosité ».

https://www.ouestmedialab.fr/medias-5-defis-a-relever-rentree/

Même son de cloche du côté d’Agnès Chauveau. La directrice de l’INA dénonçait le manque de hiérarchie de l’information, déterminée aujourd’hui par des « algorithmes dont on ne connaît pas le fonctionnement et qui nous enferment dans des logiques communautaires, sans qu’il nous soit à aucun moment proposé un contrat de lecture ou une ligne éditoriale. »

Robert E. Park

François Ruffin

Cannes : illustration du journalisme de poisson rouge

Documentaire sur la fabrication des journalistes en France

Faut-il être né avec une cuillère en argent dans la bouche pour être journaliste ?

Gilles Bornstein sur France info, la caricature du " journaliste hippique " macronien

Comment la presse méprise une personne modeste et piétine sa vie privée

France Info ménage le discours contradictoire de l'Elysée

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.