Participer au débat national en déposant vos doléances auprès de votre mairie

L'association des maires ruraux de France propose aux citoyens de participer et de déposer officiellement leurs doléances via son site. Cette collecte de propositions est ouverte jusqu'au 31 mars 2019. Avis aux républicains et aux démocrates soucieux de faire échec à la logique régressive et discriminatoire des territoires qui gouverne le pays et atomise le lien social, l'unité nationale.

https://www.flui.city/amrf/projects/29009-vos-doleances-vos-propositions

Rassemblez-vous dans vos communes, discutez, débattez de ce qui ne va pas et des moyens qui seraient susceptibles de corriger les atteintes à la vie quotidienne et au développement des territoires :

  • Départ des activités manufacturières
  • suppression des services publics : soins, instructions, gendarmerie, dde, poste, justice
  • Eloignement et concentrations des commerces autour des métropoles
  • Pollution des campagnes par des épandages de pesticides menaçant la santé des employés et des riverains, la survie de la faune et de la flore.
  • Absence d'aménagement alternatif concerté du territoire pour redynamiser les régions par l'installation de pôles tertiaires

Pour la transition écologique :

Chaque commune de France peut financer l'installation d'une éolienne par exemple (et revendre le surplus de production) : 36 000 x 6 MW = 216 000 MW, soit 216 GW, soit 0,2TW  (la production totale d'électricité était de 530 TW en 2017 en France) - y ajouter une politique d'économie des énergies (extinction des éclairage commerciaux, extinction des éclairages et machines la nuit, diminution des bruits, des pollutions lumineuses, préservation de la qualité du cycle circadien, effet bénéfique sur la santé et l'environnement)

Une journée par semaine sans voiture, moto, avion.

Réserver les transports aériens aux longues distances (plus de 1000 km par ex., voire plus) Voir sur France info l'association " We stay on the ground " (un aéroport est une source de nuisance sonore dangereuse et de vaporisation de polluants sur les zones urbaines résultant de la combustion incomplète du kérosène voir ég. http://www.sante-environnement.be/Les-aeroports-source-importante-de-pollution-de-l-air).

Favoriser la consommation des produits circuits courts par une tva évoluant avec la distance des produits. Ex . : une pomme locale est exonérée ou presque, une pomme provenant d'un autre continent est grevé d'une TVA très élevée.

Idem pour tous les produits : automobile, meuble, électroménager, production culturelle,

Cela contribuera à rapprocher les centres de production - donc le travail - des lieux de consommation.

Le concurrence demeure mais le produit plus polluant en transport et en fabrication supporte une tva en fonction de son atteinte à l'environnement.

Idem pour les travailleurs détachés.

Le travailleurs qui délivre sa prestation dans un pays est régi par la loi sociale et la loi du travail de ce pays. Il ne peut pas être mis en concurrence pour un élément extérieur à ses compétences professionnelles et la qualité de ses prestations. A travail équivalent, même rétribution et même couverture sociale. C'est sinon de la discrimination.

Fixer des normes minimales impératives de qualité et d'installation des constructions à destination d'accueillir des habitants. Ainsi, interdire des studios inférieur de 30 mètres carrés, des T2 inférieurs de 50 m2, et chaque pièce supplémentaire devant faire 12 m2. Il ne s'agit que de mettre à jour le concept de "modulor" du Corbusier, une forme de notion volumétrique du respect de la personne.

Etc.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.