IRRATIONNEL

 

                                         Irrationnel

Pas un mois, pas une semaine, pas un jour, pas une minute, pas une seconde sans que l’on se dise que tout ce qui se passe autour de nous est irrationnel !

Un sondage aujourd’hui, un de plus, qui montre que le couple exécutif est au plus bas, laminé par la crise, par l’impression de flottement dans les décisions, par le sentiment de l’injustice qui les conduit, par le ras-le-bol fiscal supposé, par l’insuffisance du projet européen et des décisions vécues comme anti-démocratiques. Sans oublier les parties de ball-trap, avec mises à mort permanentes, jouées par l’ensemble de la sphère politico-médiatique, relayées par chaînes d’infos et réseaux sociaux ! Tout ce ballet conduit à une absence de plus en plus criante de repères pour nos compatriotes.

Irrationnel le comportement des oppositions : dans ce même sondage, les Français n’attendent rien de celles-ci, ni de l’UMP, ni du FN, et sans doute par charité ne les a-t-on pas interrogés sur Bayrou-Borloo, Mélenchon, les communistes et les autres, tous égaux dans leur ballet incompréhensible dans la perspective des élections municipales !

En critiquant sans aucunes nuances le Président, la fonction présidentielle, tous ces élus des oppositions qui auront un jour à gouverner, scient la branche fragile de notre République. C'est indécent !

Irrationnel le comportement des médias : avec le développement des chaînes d’info et des réseaux sociaux, tout est bon pour mettre en avant des sujets proches des « chiures de mouches », de « dézinguer » sans distinction toute parole politique sortie souvent de son contexte, et de s’étonner ensuite des dérapages en tous genres…….La presse qui devrait plutôt s’interroger sur son avenir (papier, numérique), articles de fond ou buzz permanent.

Ces deux piliers de la Démocratie, classe politique et médias sont en train de torpiller le vivre-ensemble. Nos compatriotes ont besoin de repères, d’explications sur tel ou tel sujet, sur telle ou telle décision politique, mais certainement pas de l’insignifiant mis en avant dans le journal télévisé, au détriment d’un sujet plus important pour notre avenir.

Irrationnel le comportement de corps intermédiaires, tournés bien souvent vers des intérêts catégoriels : enseignants et rythmes scolaires (on néglige les enfants), mouvements divers contre le racisme et l’antisémitisme qui mettent sur un même plan propos de Valls contre les Roms et ceux tenus contre Taubira ! Députés et sénateurs s’accrochant au cumul des mandats, syndicats inaudibles !

Il faut aussi cesser avec ce « politiquement correct » de plus en plus insupportable, qui conduit à nier les réalités vécues par nos concitoyens sur de nombreux territoires.

 

Seuls les tenants de l’économie sociale et solidaire, ONG diverses, sauvent l’honneur, et tentent de mettre du lien là où la solidarité a disparu !

Et pendant ce temps là, que fait l’état ? Il se bat contre tous, les déficits, la dette, le projet européen qu’il faut transformer, les fermetures d’usines, l’emploi, le maintien d’une protection sociale unique au monde ; tout ceci dans une quasi indifférence !

A-t-on conscience des atouts de ce pays ? Certes, rien n’est parfait, des inégalités se creusent, mais quand même !

On pourrait multiplier les exemples, mais à quoi bon ? Tout est à jeter dans l’univers de Hollande !

On peut tout reprocher au Président et à son gouvernement, mais certainement pas de ne pas travailler à une tentative de redressement de notre pays ! Certes il fait des erreurs de communication, mais comment lui reprocher un comportement aux antipodes de son prédécesseur ?

Sa politique extérieure est appréciée, son cap en politique intérieure est peut-être le bon……..patience.

Alors dans cette course à l’irrationnel, on peut s’attendre à un rebond du Président, à la condition que le « bal des ego » cesse au sein de son gouvernement , que la solidarité indispensable de sa majorité existe réellement et qu’enfin le Président élu démocratiquement faut-il le rappeler, donne un nouveau souffle, une perspective sur les thèmes de la Nation et de ses fondamentaux, sur celui de l’Europe que nous ont légués nos anciens et sur le vivre-ensemble.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.