lettre d'un enseignant de philosophie à son ministre (I)

                        Je relaie, bien volontiers, ce texte reçu ce matin d'un de mes amis. Il dit fort bien ce que représente le métier de prof de philo et ce qu'il risque de devenir dans le projet de réforme du Bac, ce qu'il va devenir si tous les enseignants ne se réunissent pas pour lui faire barrage. Il y avait, en début d'après-midi, un groupe conséquent de profs réunis pour décider de la suite à donner à la rétention des. notes. Déjà l'excès des mots utilisés par le ministre dit la surdité de ce gouvernement qui décide sans jamais consulter les premiers intéressés.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.