MUNICIPALE GIVORS (69) FUGIT, DECOURSELLE, COUCHOT ? QUI LAISSERA DES PLUMES ?

En cas de défaite de Decourselle, que seul lui prend pour un fantasme des autres candidats, c'est sans doute la REM qui sera la grande perdante. Et le député pourrait rater son pari pour les sénatoriales...avant de venir dire tout ce qu'il pense de bien des Givordins en 2022

Laurent Decourselle aurait-il accepté la proposition de flirt une semaine plus tard ? Peut-être pas. Après les incidents annoncés demain lors des manifestations à la mémoire de Adama Traoré, sans doute pas. 

Le gouvernement est à la rue et voila maintenant que Castaner "cause" et est contraint de s'excuser. Dans les starting-blocks deux courtisans dont Pèchenard. Un ancien flic. Et si l'on plaçait des gens compétents dans les différents ministères ? Depuis le début, celui qui voulait faire du neuf, une nouvelle politique, ne cesse de montrer l'incompétence de ses équipes. En effet, Macron ne parvient pas à faire sur le terrain ce qu'il ne fait pas trop mal en paroles.

UNE SIMILITUDE, UN BILAN VIERGE 

Bref, le ralliement de la liste Couchot à celle de Decourselle n'est-elle pas plus faite pour une réélection de la maire que pour une éventuelle victoire. Alexandre Couchot, avant de se coucher devant Decourselle avouait qu'il était impossible que le quatrième (Decourselle) ne puisse  l'emporter au second tour. Avec lui ce sont les 4ème et 5ème qui se sont unis.

Pas mal de similitudes: un bilan vierge pour Givors, deux candidats ne s'étant jamais présentés...

Pas mal de différences: L'un veut armer les policiers municipaux de flashball (Couchot) quand l'autre se montre enclin à une police montée. L'un (Couchot) ayant un projet ambitieux pour les friches industrielles, à Fives-Lille quand son binôme propose une trouée verte entre la mairie et les quais. Sans que l'on sache vraiment où elle passerait. Sur le projet elle est toute droite. 

ALEXANDRE COUCHOT CONTRAINT ?

Qu'il s'en défende pour protéger son patron, c'est tout à son honneur, nous ne pensons pas qu'Alexandre Couchot, avec les mains libres, aurait fait ce choix. Parce qu'il sait que son étiquette REM sera un petit caillou dans le soulier du candidat d'Un avenir pour Givors. 

Colistiers et certains électeurs des deux listes sont vent debout. Trompés, manipulés, trahis, embobinés, s'estiment-ils. 

Bon nombre d'électeurs ont voté Decourselle pour sanctionner Edouard Philippe sans aller jusqu'au vote communiste. Voter pour lui aujourd'hui c'est voter Macron. (1) 

Pressé par Jean-Luc Fugit (député à la REM) Couchot n'a pas eu le choix. Dès lors les dés étaient pipés. L'un jouait la Municipale quand l'autre comptait uniquement en nombre d'élus, grands électeurs pour la Sénatoriale.

Rappelons qu'avant l'arrivée de deux nouvelles listes, la victoire des oppositions était donnée pour "logique", jouable comme jamais. Ne rien avoir fait pour la commune ne pose pas de problème au duo. Mieux Decourselle aura continué pendant la campagne à parler de belles personnes concernant les habitants, d'êtres exceptionnels à propos de ces colistiers. Même si un bon nombre l'ont quitté dès le début. Eux aussi avaient été présentés comme des gens fidèles. Certains n'avaient pas connu une liste mise sur orbite avec des élues communistes. Beaucoup lui avait dit. 

Si Laurent Decourselle l'emporte, une médaille pourra lui être offerte. Le hold up parfait. Si Christiane Charnay conserve son siège, elle aura droit aussi à des félicitations. Car pour les oppositions perdre en 2020 aura sans doute été plus difficile que gagner.

DECOURSELLE SIEGERA T-IL DANS L'OPPOSITION ?

Pas vraiment attaché à "sa" ville qu'il n'hésite pas à quitter dès qu'il le peut, on peut considérer qu'en cas de défaite ses venues à Givors seront rares. Siègerait-il dans l'opposition ? Son ami Jérome Chabrier sans doute ayant expliqué vouloir se présenter en 2026 après avoir remis de l'ordre dans la droite givordine. 

C'est donc Alexandre Couchot qui payera le plus cher cet éventuel échec. Celui qui devrait rester caché durant la campagne, attaché parlementaire qu'il est, et en souhaitant qu'il le reste, aura les retours en direct de la population. Avec une permanence dans la plus grande ville de sa XI ème circonscription du Rhône. 

Avec quatre collaborateurs à Paris et Givors, JeanLuc Fugit passera entre les gouttes. 

POUR FUGIT, 20% DE SES ELECTEURS SONT GIVORDINS

Toutefois, en 2022, il devra courtiser 20% de son électorat. Celui de la seule ville de Givors. Dans une spirale compliquée (Colomb devancé par Kimelfeld, puis allié des LR, l'anneau des sciences annulé par Colomb, donc par lui, promesses aux Givordins avec Colomb comme président de la Métropole ? Il ne le sera pas...) A vouloir s'immiscer dans la campagne municipale, lui qui n'est pas intervenu quand les habitants en avaient besoin au moment des affaires, va mesurer le poids de la REM sur le terrain.

Si Decourselle retrouve son score du premier tour, alors il aura fait une bonne campagne pour ce second tour. Parce que Charnay, Boudjellaba et Mellies proposent eux, une offre large et identifiée. Sans tromperie sur leurs engagements. Et accessoirement les trois ont fait le travail durant le mandat.

(1) Un avenir pour Givors pas REM ? Gérard Colomb soutient de Couchot. Decourselle soutenant Jean-Luc Da Passano et Brigitte Jannot et soutenu par David Kimelfeld. Une colistière de Couchot sur une liste pour la Métropole. Surprenant de faire une alliance et de la cacher. Comment faut-il appeler cette liste ?

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.