Givors (69) VEYRAND VS DECOURSELLE, LES MEMBRES ET LE GROUPE

Les politiques pourraient diffamer, désinformer, insulter les autres candidats, le maire... mais un groupe Facebook devrait être aux ordres de ses membres. Je préfère avoir des amis plutôt que des ennemis. Mais je ne dirai pas le contraire de ma pensée pour en avoir un de plus!

Je trouve certains membres un peu gonflés. Je passe des heures pour le groupe, je me demande quelquefois pourquoi. Une poignée participent. J'écris pas moins de 3 000 posts par an. Et voilà maintenant l'on s'étonne que j'écrive ce que je pense. Avec mon propre cerveau qui n'est pas le même que celui des autres membres. Depuis deux jours des membres qui participent, et je les en remercie, Jean-Louis Mellado et Christine Fernandez me trouvent dur avec Decourselle. Soit ils ont raté des épisodes soit ils ont une lecture déformante.

DU RESPECT POUR L'HOMME PAS POUR LE CANDIDAT

J'ai du respect pour Laurent Decourselle, l'homme pas pour l'homme "politique". De la bande des trois un m'a insulté, l'autre m'a diffamé. En catho que je suis j'aurais sans problème pardonné j'ai juste demandé des excuses. Je respecte madame Chabrier. Madame Decourselle qui n'habite pas à Givors je ne l'ai jamais vue, j'aurais autrement du respect pour elle. On me demande dans mon groupe "d'être "objectif". Pourquoi ? J'ai dit durant la campagne, celle durant laquelle je n'ai soutenu personne, qu'il fallait faire barrage au PC, à Un avenir pour Givors et que Boudjellaba et Mellies, qui n'ont pas le même fonds de commerce se débrouillent. Comment pourrais-je dire aujourd'hui que je ne suis pas satisfait du résultat. On ne peut pas me reprocher de  dire ce dont j'ai envie, de dénoncer les 5% qui me plaisent moins dans la Majorité municipale du maire Mohamed Boudjellaba et de me féliciter du reste. Je pense connaître nettement plus de monde que le trio et, ce qui est dit de moi me revient dans la foulée.

NI CLOCHARD NI SDF

Moi je l'écris. Faire croire que j'aurais demandé 500 euros pour faire la campagne du boss d'Un avenir pour Givors, soit environ 25 euros par mois est risible. Je ne suis ni un SDF, ni un clochard ni une groupie, il y en a assez. Pourtant on me l'a remis dans les dents encore hier en sachant que c'était un gros mensonge. Ce qui est sûr  c'est que dès notre première rencontre il m'a été donné le poste de directeur de la communication. On ne peut pas me traiter d'opportuniste. Ce qui aurait pu être bon pour moi, encore que je  n'aurais pas postulé à une place d'agent, aurait été à mes yeux catastrophique pour la ville.

Cette fois cela me fait rire. Personne n'en veut à Decourselle et ses fans d'insulter le maire, de désinformer la population. D'avoir des méthodes pas très givordines. J'ai dit que je n'avais plus de carte de presse. C'est le Givordin qui s'exprime là même si après une carrière restent quelques formules. Je ne suis pas un écrivain public. On me pose des questions quand Wikipédia peut donner la réponse. On voudrait me dicter ma ligne éditoriale. Il semblerait que je bloque des membres ? Oui deux communistes en guerre avec la Municipalité et s'étant amusés à niquer mon groupe. Qui d'autre ?

DONC JE POSE UNE QUESTION: POURQUOI NE PAS DEMANDER A DECOURSELLE ET AUTRES CANDIDATS D'ETRE OBJECTIFS ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.