Patrick VEYRAND
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

109 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 sept. 2022

Patrick VEYRAND
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Santé, Centre de surveillance urbain, Grigny (69) peut-elle faire cavalier seule ?

Grigny se retrouve sans généraliste. Comme sa voisine Givors elle traîne une mauvaise réputation alors que les petits villages sont parvenus à attirer des médecins. Le maire de Givors, Mohamed Boudjellaba proposera prochainement une maison de santé ambitieuse. Celui de Grigny, Xavier Odo, ne devrait-il pas s'y raccrocher comme au CSU, le commissariat de Police chapeautant les deux villes.

Patrick VEYRAND
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La situation en terme de santé à Grigny sur Rhône devient inquiétante

Dans une semaine Grigny sur Rhône n'aura plus de généraliste. Dans une ville de près de 10 000 habitants. Dans le quotidien (voir ci contre) le maire n'est pas loin de rejoindre certains habitants évoquant la mauvaise réputation de la Ville. Ce qui pourrait expliquer que dans les villages voisins, Chassagny, Montagny, Beauvallon, Mornant... l'offre existe. Et les plaques en cuivre brillent au soleil. Mauvaise réputation ? Sa ville voisine, Givors, en souffre aussi. Dans ces villes les toubibs ont pris leur retraite, se sont déplacés ou ont abandonné épuisés. Régler des bagarres dans les salles d'attente n'ont pas fait partie du programme de très longues années de médecine.

Même si depuis l'arrivée du maire, Mohamed Boudjellaba élu en 2020, puis en 2021, suite à un recours, les choses changent, notamment en matière de santé. 

Ainsi, l'une de ses priorités a été d'acquérir les locaux laissés vacants par la Sécurité sociale et un centre social. Pour une maison médicale pluriprofessionnelle en plein centre ville. Généralistes et spécialistes devraient pouvoir s'installer dans un an. En remplaçant un départ par une arrivée le compte n'y aurait pas été. 

La question se pose alors. Ne faudrait-il pas mutualiser les services en terme de santé avec Grigny. Et aller plus loin. Le Centre de Surveillance Urbain de Givors pourrait, à l'avenir, prendre une autre dimension. L'arrivée de nouvelles caméras et de meilleurs photos incitera sans doute la Municipalité à augmenter les horaires de ce CSU. Pour le faire fonctionner nuit et week-end. Ce serait l'idéal notamment pour anticiper l'arrivée de délinquants dans la ville et de filmer leur fuite.

Le Commissariat de police chapeaute deux villes. Givors et Grigny. Un gros CSU. Le maire de Grigny envisagerait de s'associer, d'après certains, à un autre village, hors compétence du commissariat et en zone gendarmerie. L'intérêt ne saute pas aux yeux.

Avec un maire DVD à Grigny, DVG écologiste à Givors on peut comprendre que chacun souhaite avoir chez soi les services. Les mutualisations peuvent aussi être remises en cause lors de changement politique. Ce fut le cas entre ces deux villes avec deux maires communistes, René Balme et Martial Passi qui, pour autant, entretenaient des échanges plus professionnels qu'amicaux. En remontant à plus vieux Camille Vallin, ex sénateur et député, maire de Givors eut dans le village voisin le docteur Malfroy, maire de droite.

Toutefois on pourrait penser que concernant la santé et la sécurité des passerelles pourraient être trouvées.

Pour l'instant les Grignerots n'auront pas le choix et devront aller se faire soigner ailleurs.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB